L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Trolls de Troy (tome 9) - Les prisonniers du Darshan (1)
de Scotch Arleston et Jean-Louis Mourier
Soleil 2006 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 59 pages
ISBN : 2-84946-498-8
FORMAT : 23,5x32,5cm

Consommé de trolls laqués

Combien y-a-t-il, dans la bande dessine francophone, de hros poilus, sentant priori mauvais (dixit les mouches), plutt violents, ports sur la chair humaine (entre autres) sans rechigner sur un peu de cannibalisme si loccasion se prsente ? Peu, il faut bien le dire : cest ce qui rend chaque livraison des Trolls de Troy intressante, comme une nouvelle plonge dans un univers bien plus sauvage, bien moins moral ou thique que le ntre. Voil dj huit albums que le troll Ttram, sa fille adoptive Waha, son futur (???) gendre Prfy et autres bestioles vagabondent dans le monde de Troy, plusieurs milliers dannes avant quun dnomm Lanfeust ny mette un peu danimation. Et quand on dit vagabonder cest grands coups de baffes, bourre-pifs, horions, coup de boules, morsures que nos hros entrent en contact avec la civilisation humaine (gnralement dpasse par lenthousiasme troll).
Ce nouvel album, dans un genre ethnologico-touristique que ne renierait pas une sorte de version fantastique des guides du routard, nous emmne loin, au del de locan, dans un contre aux allures asiatiques, le Darshan. Quallaient-ils faire dans cette galre ? se dira le lecteur bien intentionn : les deux enfants de Ttram ayant t enlevs par une bande de mercenaires (un exploit en soi), la petite famille se met en qute de la progniture, qute qui lentranera au del de certaines limites trolles (locan : pour les fans de la srie, attendez vous de la transgression spectaculaire), la rencontre de trolls blancs (dj vus chez Lanfeust) et dun culte bizarrode, celui du dieu Nimethny. La patronne de ce culte envisage pour lhiver un manteau en poils de trolls blancs et roux, avec sacrifice la clef. Mais ce serait compter sans Ttram, qui va dans lexcursion dcouvrir ses lointains cousins trolls blancs, bizarrement sensibles aux charmes humains tout fout le camp !

Et un de plus ! Arleston ne se lasse pas dexplorer Troy et nous avec. Une fois de plus, le lecteur se trouve littralement entran au pas de course par un scnario dlirant, sanglant, rvoltant de violence gratuite, qui fait feu de tout bois, nhsitant sur aucun jeux de mot vaseux ni allusion (plaisante) la bande dessine et ses classiques. Par exemple : hommage Astrix, on croise dans cet album un quipage de pirates des plus estimable, qui confirme les difficults de ce mtier, difficults nagures entrevues par le couple Uderzo/Goscinny. Cest un bon cru (meilleur que le prcdent), et prometteur puisque lalbum nest pas un one shot et quune suite simpose, vu la situation finale. Un peu de violence dans ce monde de brutes, a ne fait pas de mal.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 10/10/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)