L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les Naufragés d’Ythaq (tome 4) - L’Ombre de Khengis
de Scotch Arleston et Adrien Floch
Soleil 2007 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 52 pages
ISBN : 978-2849468494
FORMAT : 23x32 cm

Lost ?

Un appareil, transportant des voyageurs, scrase, dans un lieu inconnu, non rpertori : spars, les survivants doivent braver des dangers mystrieux et une nature hostile pour sen sortir Lost ? Mieux que a : la version spatiale et heroic fantasy, avec peuples tranges, complot interplantaire, socits barbares et pouvoirs tranges. Lhistoire avait dmarr par un crash, celui du paquebot spatial de luxe Brume de la comte sur une plante inconnue, Ythaq Le vaisseau ayant t coup en plusieurs morceaux, Granite, une jeune lieutenant, Narvath, un technicien et Callista, une voyageuse mal embouche se retrouvent spars de leurs compatriotes, obligs de traverser une plante pour les rallier et cest l que tout sest compliqu. La plante Ythaq recle bien des secrets, dj rvls dans les trois tomes prcdents : avec ce nouvel pisode, les aventures des trois hros semblent toutefois franchir un cap En effet, les retrouvailles sont proches entre les naufrags. Mais (car il y a toujours un mais ) entre-temps, les survivants du Brume de la comte ont eux-mmes appris faire connaissance avec la faune locale, et notamment Khengis, version fantasy et dragonesque dun Gengis khan au mieux de sa forme, et bien dcid faire main basse sur le vaisseau et ses trsors. Et pour Granite, Callista et Narvath, il sagit dsormais de se faufiler dans ce pige.

Christophe Arleston, cest une valeur sre de la bande dessine dheroic fantasy : le papa de Lanfeust est un scnariste rou qui sait y faire, en matire dintrigues haletantes, de rebondissements et de retournements de situation Avec Les Naufrags dYthaq, il livre de nouveau un scnario taill au cordeau, dans un monde trs cohrent o les rfrences, multiples, agences de manire originale, coulent de source. La recette est efficace : le mlange entre univers SF (celui du vaisseau) et fantasy (Ythaq) fonctionne comme un bon crossover. La technologie des uns devient la magie des autres, et inversement, les voyageurs (Granite en tous les cas) sont peu peu contamins par la magie ambiante : Ythaq rveille les capacits des uns et des autres mais tout cela est-il bien accidentel ? On a limpression dassister, dune autre manire, aux prmices de Troy. Certes, le style est plus sobre, lhumour plus discret que dans les aventures de Lanfeust : la srie est rsolument tourne vers laventure et lexploration, avec quelques grands mystres claircir, des mchants hauts en couleur et un monde bizarre dcouvrir. Et la mise en scne est laune du scnario, solide : Adrien Floch sest appropri la plante Ythaq, lui a donn un style troyen , cest--dire des paysages, des ambiances, des trouvailles, du dtail qui tue. Tout cela avec un trait fluide et efficace, en particulier dans les squences daction, et paralllement trs lger, assez proche de celui de Tarquin. Rsumons en disant quArleston sait choisir ses complices et quune fois encore, a nest que du plaisir lire et regarder. On part pour une saison supplmentaire ?

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 24/07/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)