L'actualité du livre
Bande dessinéeet Fantastique  

Les zombies qui ont mangé le monde (tome 4) - La Guerre des papes
de Jerry Frissen et Guy Davis
Les Humanoïdes associés 2008 /  10 €- 65.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 9782731619034
FORMAT : 23 x 30 cm

Retour en fanfare

On se souvient que dans le troisime tome des Zombies qui ont mang le monde, nos hros (puisquil faut bien les appeler ainsi), Freddy Merckx, Karl et Maggie Neard, avaient conclu une grande quipe en crasant Jsus qui, mme sous forme zombique, parvenait encore attirer les foules. Recherchs pour dicide, ils senfuyaient Ce quatrime tome les retrouve donc fuyards, dguiss et installs dans une nouvelle vie (lextermination des cafards) peine plus rjouissante que lancienne (la capture de zombies). On vivote en organisant des combats clandestins de zombies, ou en dbarrassant discrtement quelques clients de leurs morts-vivants encombrants la routine Jusqu ce que lEglise, par lentremise de Mgr Frissen (sic !) ne mette la main sur ces mcrants. Car lEglise est de retour, quipe dune sainte Inquisition au style paramilitaire, avec chambre de torture et combats de gladiateurs Et des papes en trop (qui a dit quun pape, mme zombie, ne pouvait rester pape ?). Le monde a un peu draill, il est vrai : heureusement, Freddy Merckx est un homme de ressource, un citoyen mritant, acharn protger les siens

Engag dans laventure Lucha Libre, Jerry Frissen avait presque laiss de ct ses zombies : ouf, le revoil, toujours accompagn de Guy Davis, et toujours plus dbiles, djants, violents, de mauvais got et attachants au bout du compte. La survie de Freddy Merckx et des siens a un charme indniable, dans un monde de plus en plus dboussol. Aprs avoir explor les problmes familiaux poss par le retour de zombies dans les familles, Frissen et Davis posent la question de la religion et notamment de la hirarchie catholique, entre morts et vivants Pour une religion qui fait du triomphe sur la mort son miracle fondateur, la situation est plutt cocasse. Toutefois, que lon se rassure, pas de discours thologiques complexes ou de dissertations en apologtique et sur le sexe des anges : Freddy Merckx fait plutt dans la castagne, le bourre-pif et la violence gratuite, avec un entrain rjouissant. Belgique is back !

Et comme pour les prcdents albums, le trait de Guy Davis est toujours aussi plaisant, laissant une (fausse) impression de pagaille dans une mise en scne au contraire pense et organise. Les couleurs un peu dlaves ajoutent limpression de fin du monde : on ne change pas un graphisme qui gagne. Quant au scnario (qui comme le prcdent, se droule sur tout lalbum, et non sur une srie de sketchs), il est la fois grinant, parodique, ironique et politiquement incorrect : la touche Frissen, dsormais reconnaissable. Lensemble joue sur le gore sans tre effrayant, comme une parodie des films de zombies (eux mmes parodiques). Toujours un must !

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 25/02/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)