L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Travis (tome 13) - Serpent à plumes
de Fred Duval , Christophe Quet et Pierre Schelle
Delcourt - Neopolis 2018 /  14.50 €- 94.98  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-4130-0021-1
FORMAT : 24x32 cm

Merde aux lois de la robotique

On avait laissé Travis et Vlad en très mauvaise posture, coincés dans la jungle amazonienne, encerclés par une armée de robots tueurs et enfermés dans un bunker avec une mercenaire avide et psychopathe… tout cela au cœur d’un territoire dominé par les narcotrafiquants. Pour les deux aventuriers, engagés aux côtés de la rébellion zapatiste, la situation est un brin complexe. Heureusement, les renforts arrivent, par connexion, grâce au troisième larron, le hacker Pacman, lui-même lancé sur la piste d’un I.A. ambitieuse.
Et ce qui jusque-là avait l’allure d’un raid douteux en forêt amazonienne à la recherche d’un document perdu, devient un épisode parmi d’autres d’une guerre discrète entre deux I.A., sur fonds de conflit géopolitique entre les narcos et le reste des Amériques. Et dans cette guerre à plusieurs dimensions, qui met en avant un chef de bande narco un brin psychopathe, on se demande encore dans quel guêpier nos deux héros se sont fourrés.

La série Travis est décidément celle où les méchants sont le plus variés : narcotrafiquant câblé, I.A . inca et comploteuse, robots violents et décérébrés, mercenaires déguisés en catcheurs mexicains… dans ce futur ultra technologique, où la singularité est advenue, l’humanité semble de plus en plus le jouet de forces qui la dépasse et la manipule. Et même si les hackers sont devenus les libérateurs de ce monde nouveau, il reste assez de soucis matériels pour que les gros durs armés aient encore de belles cartes à jouer. A cet égard, le couple Vlad-Travis est un régal, avec quelques bons mots semés de ci de là pour rappeler au lecteur les aventures passés et la touche d’humanité qui demeure même chez ces hommes modifiés par la technologie. Ce nouvel album, qui conclut momentanément l’intrigue du tome 12, est, à l’aune des précédents, toujours bien rythmé et efficace dans ses cliffhangers : on passe des angoisses des deux héros aux problématiques politiques de Buluc, en passe de devenir l’un des maîtres du Mexique devenu l’empire des narcotrafiquants… à moins que des I.A. n’aient un plan plus compliqué. Bref, un tome 13 réussi, et une série qui repart sur un conflit sur terre, dans l’espace et dans la toile. A suivre.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/10/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)