L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Les zombies qui ont mangé le monde (tome 2) - Les esclaves de l'amour
de Jerry Frissen et Guy Davis
Les Humanoïdes associés 2005 /  10 €- 65.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 2731616369
FORMAT : 23 x 30 cm

Zombie lover

On savait, depuis un premier album trs russi de la srie Les zombies qui ont mang le monde, quen 2064, les morts taient finalement sortis de leur tombe et revenus la vie pour des raisons obscures (pollution, surpopulation infernale, nostalgie des vivants ou envie de leur casser les pieds ?...). Puis ils staient tranquillement rinstalls parmi les vivants, revenant en famille. On finit peut-tre par shabituer mais, videmment, les retrouvailles sont parfois difficiles : heureusement, il y a des gens pour cela qui soccuperont votre place de lancien un peu rcalcitrant. Bref, lhumanit, sous la vaillante apparence de trois pieds nickels (Karl, Maggie et Freddy Meckx), lutte pour prserver son avenir et son confort. Dehors les morts ! Lhumour dfinitivement noir du premier album vous a conquis, et vous ne craignez toujours pas les histoires de dcomposition un peu avance ? Rassurez-vous, le deuxime tome est pire que le prcdent, et explore dsormais une dimension supplmentaire, celle des sentiments. Romantiques sabstenir !

En quelques sketchs, Frissen et Davis croquent un futur dprimant, entre pollution et zombies : les voitures volent et les morts marchent, mais part cela, rien ne semble vraiment avoir chang, que ce soit dans les campagnes profondes (o les red necks, fidles leur image traditionnels, sont chauvins et racistes, pourchassant les zombies au nom de la race des vivants) comme dans les villes surpeuples (o les morts servent de dfouloir la population et luttent pour leurs droits... en vain). Une consolation : dans ce monde affreux, un sentiment pur rapproche le gros Freddy Meckx, gant belge sympathique, irascible et exagrment violent avec la gente dcompose, et la belle Maggie, amoureuse dun chanteur de varit suicidaire. Car lamour est au coeur de ce nouvel album, amour sous toutes ses formes : entre humains, entre zombies, voire entre humains et zombies mais voil, il faut savoir braver les convenances pour tomber amoureux dun mort-vivant ! Heureusement, nos hros sont l pour arranger les choses et prserver les apparences, grands coups de bourre-pifs. Aprs tout, la mort ne change plus grand-chose lexistence !

Frissen et Davis sont deux affreux jojos qui ne respectent ni les pauvres zombies, ni les sentiments les plus purs (lamour filial, conjugal, le patriotisme), livrant dans ce nouvel opus leur vision dune socit contrainte de vivre avec ses chers disparus, version djante de la trilogie des films de Georges Romero. Le politiquement correct a peut-tre disparu dans le futur ? En tout cas, il est souvent absent des scnarios de Frissen, cyniques souhait. Quant au graphisme de Davis, il est parfaitement dans le ton de ce monde un peu dcadent, un peu dcati, aux tons verdtres, et qui part en lambeaux. On retrouve dans ce deuxime tome lambiance si originale du premier. Bref, la suite est la hauteur des prmices : un univers ultra parodique des films de zombies, mlange improbable de culture gore et humoristique : dcapant.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 19/03/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)