L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Le Dernier Troyen (tome 3) - Les Lotophages
de Valérie Mangin et Thierry Demarez
Soleil 2005 /  12.50 €- 81.88  ffr. / 48 pages
ISBN : 2849462683
FORMAT : 23 x 33 cm

Planète interdite ?

La mythologie a le vent en poupe dans lunivers de la BD : tandis que Crisse rvolutionne lancienne Egypte (Ishanti) aprs stre promen en Grce antique (Atalante), Valrie Mangin et Thierry Demarez poursuivent leur relecture SF de lEneide, mixe avec lOdysse, dans Le Dernier Troyen. Et si toutes les adaptations des nombreuses mythologies pouvaient avoir cette qualit, les anciens dieux auraient un avenir prometteur dans le pays des bulles.

Le Dernier Troyen conte les aventures dEne, fuyant dans lespace avec les reste de la ville de Troie, la recherche dun havre, dune nouvelle plante (qui sera un jour la nouvelle Rome). Et sillonnant lespace aux ordres de Minerve sur les traces dun autre, hros clbre, le basileus Ulysse, il se heurte aux mmes obstacles. Avec ce troisime opus, on dbarque sur la plante des lotophages. Lpisode homrique trouve ici une adaptation inattendue, qui dpasse largement les vertus dbilitantes de la fleur de loto, pour concerner une plante entire, transforme en un immense pige pour naufrags spatiaux. Mais Ene nest pas nimporte qui, et les dieux de lOlympe Mars et Minerve notamment veillent.

Le scnario de Valrie Mangin est assez efficace : capable de broder sur le thme de lOdysse tout en sachant sen carter pour garder au rcit une originalit bienvenue, Valrie Mangin donne un souffle trs space opera au rcit mythique. Le personnage dEne, si il mriterait plus de dveloppements, est assez travaill, en particulier dans son rapport avec son ennemi intime, Ulysse. Le lecteur exigeant attendrait peut tre davantage de choses sur les autres troyens, la description dune communaut en exode bref, une mise en contexte plus fouille qui rendrait le hros plus attachant. Mais tel quel, le rcit est bien rythm et le pige des Lotophages savre tout fait impressionnant. Le graphisme de Thierry Demarez trouve dans le paysage forestier de la plante Loto un dcor la mesure de son talent. Si les personnages ont toujours un ct un peu liss, qui joue avec talent sur les effets de lumire mais qui ne les individualise pas forcment, lambiance touffante, tropicale, dangereuse de la plante est parfaitement rendue et le final une intervention divine est grandiose. Les deux auteurs se sont attachs transposer en SF ladjectif homrique et ils y russissent pleinement dans cet album.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/10/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)