L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

L’Homme est-il bon ?
de Moebius
Les Humanoïdes associés 2006 /  15.50 €- 101.53  ffr. / 56 pages
ISBN : 2-7316-1776-4
FORMAT : 24 x 32,5 cm

Le labyrinthe Moebius

Aprs Arzach et Le Garage Hermtique, Les Humanos continuent de rditer, dans le dsordre, les grandes uvres de Moebius, de plus en plus difficiles trouver depuis quelques annes. Grand format, qualit dimpression et unit graphique sont donc au rendez-vous de ces belles ditions qui rendent parfaitement honneur au travail du gnial artiste. On regrettera juste, mais rien na chang depuis les annes 70, un assemblage dhistoires qui ne respecte pas la chronologie, rendant encore plus labyrinthique limposante oeuvre de Docteur Giraud et Mister Moebius ! Les collectionneurs puristes et mthodiques seront donc prvenus, cette nouvelle dition propose un sommaire encore diffrent des prcdentes, de quoi rendre fou nimporte quel bibliographe.

LHomme est-il bon ? regroupe six histoires, de deux seize planches, dessines entre 1974 et 1980 et publies essentiellement dans  Mtal Hurlant . Dans lhistoire qui donne son titre au recueil, Moebius donne, lair de rien, un nouveau cours magistral sur la narration et la mise en pages, tout en rigolant derrire son pupitre parce que tout cela, forcment, nest pas trs srieux. Dans lenvotant et bucolique  Ballade , il met en scne limprobable rencontre entre Arthur Rimbaud et Fredric Brown. Et dans  The long tomorrow , scnaris au pied lev et la tte dans les toiles par Dan OBannon, cest une bonne partie du cinma de science-fiction des trente dernires annes qui est dj l, ainsi que quelques esquisses dune future srie succs scnarise par un certain Jodorowsky.

Moebius se connat bien lui-mme, preuve de son incontestable matrise sur son travail, et dans la belle introduction qui ouvre lalbum, il compare ces suites dimages une criture. Tout le gnie de Jean Giraud est l en effet, dans ce dessin fluide et sans contrainte, capable de partir dans des directions improbables tout moment, souple et vident, empreinte graphique dun morceau de free-jazz. Au-del de la technique, forcment parfaite, il y a cette passion du dessin prsente dans chaque case, dans chaque point mme. Moebius ne cde jamais la facilit, et si son trait spure, il ne sappauvrit jamais. Et mme si le ton adopt dans ces pages a perdu de la force novatrice qui faisait une part de son succs une poque o la bande dessine se cherchait encore, le pouvoir dvocation de ces histoires est toujours prsent. On y voit un Moebius imaginatif et brillant, faisant de la bande dessine comme dautres respirent, laborant une SF la fois potique et crue, drle et visionnaire. Lauteur sapproprie le genre comme quelques annes auparavant son double semparait du western ; il y met toute sa force et fait de chaque nouvelle page un centimtre de plus sajoutant aux autres pour former cette fameuse distance talon auprs de laquelle viendront plus tard se comparer Bilal, Loisel, Miyazaki et tant dautres.

Cet album, sil nest certes pas le tout meilleur de son auteur, reste une mine qui, trente ans aprs, na toujours pas fini de rvler tous ses passages secrets et dviations soudaines vers des ailleurs tonnants.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 18/03/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)