L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Nirta Omirli (tome 2) - Je suis partout
de Jean-David Morvan et Bachan
Les Humanoïdes associés 2006 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 56 pages
ISBN : 2731616490
FORMAT : 24 x 32 cm

De l’inconvénient des paradoxes temporels

Une srie o le mchant de lhistoire meurt ds le premier album pourrait lgitimement sembler mal partie : cest pourtant ainsi que commenait le premier tome de la srie Nirta Omirli. En 2976, une mission de pacification commande par lamiral Hammarskjld atterrit sur la plante NVe RiKoSSe - o une colonie terrienne vit aux cts des autochtone, les Ptztatis Qcouzinaz - pour capturer et excuter le capitaine Nirta Omirli, un psychopathe responsable du massacre de nombreux innocents. Fin de lincident ? Heureusement, les auteurs de SF disposent dartifices assez pratiques pour se librer de ce genre de dilemme, comme le voyage temporel et son corollaire invitable, le paradoxe temporel. Suite un problme dans lespace, la mission doit revenir en catastrophe sur la plante pour se rveiller en 2999, alors mme que le fameux Nirta Omirli, vritable hros pour la communaut terrienne, vient de mourir assassin comprenne qui peut ! Ce nouvel opus entrane donc le lecteur, la suite de lamiral et de ses maigres troupes sur la plante NVe RiKoSSe pour tenter de savoir ce qui sest pass. Car manifestement, la situation a largement chang : les autochtones sont devenus les quasi-esclaves des terriens, bons pour le travail forc ou victimes de chasses cruelles pour amuser la troupe. Et Nirta Omirli lui-mme semble avoir plusieurs vies sa disposition

Le premier album installait le dcor, celui-l plante les relations entre les divers personnages, et rinstalle un dcor neuf, celui dune plante o rgne un rgime raciste aux accents gnocidaires. Lensemble est sympathique, magnifiquement dessin et mis en couleur par Bachan, trs laise dans la conception de cette socit futuriste en pleine guerre de conqute. Des personnages bien individualiss, des scnes de bataille ou de dsolation assez grandioses : Bachan fait la dmonstration dun beau talent et dune relle inspiration pour un cadre original (une plante glace, encombre de ruines, et vaguement habite) Mais tout cela est un peu lent et le lecteur ressort de lalbum sans gure plus dinformations quau dbut. Si les relations au sein de la petite quipe commande par lamiral sont intressantes (le choc des personnalits, la diversit des attitudes, les conflits dintrts), si le tableau de cette socit coloniale du futur est assez convaincant (dautant que les colons ne reprsentent quune minorit, clotrs dans une forteresse et travaills par la peur et le racisme), lensemble progresse mal. Morvan (le scnariste virtuose du Sillage, de Ronces, de Reality show) prend un peu son temps dans cette srie et lon aimerait parfois prcipiter lhistoire, au risque den savoir un peu moins sur les habitudes des uns et des autres. Atmosphre, atmosphre ? Avec cet album, on quitte le huis clos du premier tome pour un premier pas vers un thriller temporel, en esprant un final de space opera ? A suivre.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 31/03/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)