L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Chess (vol.1) - Tu n'es qu'un pion
de Bruno Ricard , Sylvain Ricard et Michael Minerbe
Les Humanoïdes associés 2007 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7316-1823-5
FORMAT : 24x32 cm

Sans famille 2023

Dans le monde de Chess, le futur a pris un srieux coup dans laile : en loccurrence, dans la cte Est des Etats-Unis pour tre prcis. Cest l quest tomb, un peu btement, un astrode, en 2019 Et depuis, on peut dire que lhistoire du monde en a t bouleverse. Plus dhyper puissance, de superpuissance ni mme de puissance amricaine ou occidentale : dsormais, le monde est partag entre un empire chinois et un califat musulman, rassemblant lensemble des pays arabes. Ailleurs, on survit. Cest dailleurs le cas de Chess, mercenaire sans me, qui se retrouve, la suite dune opration un peu rate contre un camp militaire du Kirghizistan, en charge dun petit garon sans identit ni pass, mais manifestement important, recherch par tous les services secrets Fils dmir ? de terroriste ? Ou bien simple porteur dune bombe biologique ? une bombe originale qui pourrait faire renatre des continents ravags Les enjeux sont immenses et le mercenaire, pre adoptif malgr lui, se trouve en charge de faire voyager cet enfant trs recherch. Des ennuis en perspective en somme.

Le scnario de Bruno et Sylvain Ricard rappelle sensiblement les (bons) Maurice G. Dantec, celui de La Sirne rouge et de Babylon Babies : dans un futur proche, qui relve plus de lanticipation du reste, aux marges des grandes puissances stend un no mans land asiatique o prosprent mafias, terrorismes, pauvret, guerres et violences diverses Une sorte de Far East idal pour les mercenaires de tout bord. Cest dans ce monde sans foi ni loi quopre Chess. Le personnage lui-mme est assez dantecien , tout droit sorti de Babylon Babies : mercenaire russe dsabus voire cynique, coup de ses sentiments et de toute motion, Chess doit transiger avec ses principes pour convoyer lenfant, dcouvrir qui il est et ce quil est, et accessoirement le protger. Chacun va devoir apprivoiser lautre, dans ce road movie futuriste et apocalyptique.

Ct dessin, linspiration est galement manifeste : Michael Minerbe a bien lu son Hellboy et fait du Mike Mignola : mme style graphique trs minimaliste, pur, mmes profils anguleux, mme addiction lombre et la couleur noire pure, mme got pour la simplicit qui doit faire ressortir les corps, les visages, les attitudes. Certes, il ne sagit pas dun dcalque et Minerbe a sa propre patte , encore lourde par moments mais en loccurrence, on peut dire quil sagit dun style qui saffirme peu peu, encore en pleine jeunesse. Un premier album convaincant, mais qui attend maintenant un graphisme plus mr, qui se personnalise sans toutefois renier les grands anciens.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/04/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)