L'actualité du livre
Bande dessinéeet Science-fiction  

Les Naufragés d’Ythaq (tome 5) - L’ultime arcane
de Scotch Arleston et Adrien Floch
Soleil 2007 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 52 pages
ISBN : 978-2302 000018
FORMAT : 23x32 cm

Naufragés perpétuels ?

Un vaisseau de croisire spatiale naufrag sur une plante inconnue, Ythaq, mais pas dserte, loin de l. Un quipage en qute de solutions et de rponses, assailli par un adversaire cruel en qute dartefacts magiques, des cratures tranges lances dans un conflit incomprhensible et au milieu de tout cela, une jeune navigatrice qui doit survivre : disons le franchement, cest mal parti pour Granite, la navigatrice du Brume de Comte. Et comme tout va de mal en pis, Khengis sest dcid prendre dassaut le vaisseau la tte de ses troupes et de ses dragons. Alors, certes, on se dit quun vaisseau spatial, cest du solide Mais si la trahison venait de lintrieur, si Dhokas le prsident Dhokas, naufrag galement et seigneur de guerre sans piti dcidait de jouer les filles de lair Quel avenir pour lquipage et les passagers, aux prises avec la meute hurlante de Khengis ?

Un peu de SF, une dose de fantastique, de laction, des grands espaces Les Naufrags dYthaq dclinent, avec le pinceau dun dessinateur efficace, Adrien Floch, les excellentes recettes de Lanfeust de Troy : amateurs de grande aventure, ne vous privez pas, a bondit et a rebondit beaucoup dans cette srie sigle Arleston. Les qualits sont l, qui font le succs de la srie : un univers trs cohrent et assez vari pour ne pas lasser son public, en pleine exploration, des mchants assez machiavliques pour que rien ne soit simple, un complot mystrieux qui dpasse la lutte des uns et des autres, des gentils paums dans tout cela et cherchant survivre cest un peu la version BD des romans de Jack Vance (pour les fans de SF ethnographique , en qute de peuples tranges et de coutumes extra-terrestres) ou de Edgar Rice Burroughs (Le cycle de Mars), avec une mise en scne survitamine.

Avec Arleston, on est toujours un peu dans la dmesure : voil un cinquime tome assez prouvant, consacr quasiment lassaut final de la Brume de comte par les cratures de Khengis : du grand spectacle avec batailles, lasers, dragons, pes et trahisons, un programme denfer quon attendait depuis le tome prcdent, et qui ne doit pas. De mme que pour Lanfeust, Arleston aime les atmosphres apocalyptiques, les catastrophes de taille cosmique, la victoire quasi absolue du mal sur le bien, et lespoir qui clt timidement en fin de dernire page. En loccurrence, lassaut du vaisseau laisse un arrire-got dhcatombe et on attend avec un peu despoir le dernier tome et ses ncessaires rvlations (parce que pour le moment, question happy end, on peut mieux faire).

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 29/01/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)