L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

Les Carnets de la Grenouille Noire (tome 0) - Conscient de vacuité
de La Grenouille Noire
CFSL Ink Ankama éditions 2009 /  15 €- 98.25  ffr. / 316 pages
ISBN : 978-2-35947-001-7
FORMAT : 11,5x16 cm

Page blanche noircie

Igor-Alban Chevalier est un artiste un peu touche--tout. Illustrateur, concepteur de jeux, directeur artistique pour le cinma, il promne ses pinceaux, le plus souvent numriques, dans des univers emprunts de fantastique et de mystre. Un jour davril 2008, sous le pseudonyme de la Grenouille Noire, il dcide de crer 300 pages de bande dessine en 1 mois, larrach, sans filet. 300 planches livres la communaut numrique de Caf Sal. 10 pages sont ainsi quotidiennement mises en ligne et au bout du dfi russi ! cest un livre qui vient couronner lartiste.

Cette bande dessine autobiographique est dans la ligne de notes de blogs vite jetes et finalement publies sur papier, mais il y a ici assurment quelque chose en plus: un vritable style, un ton, une unit graphique implacablement tenue, bref un auteur.

Certes, le prtexte sent le dj dj-vu : la premire personne, la Grenouille Noire raconte les affres de la page blanche, la difficile condition dartiste, sa passion de jeunesse pour la bande dessine et son parcours chaotique dans le milieu de la cration. Trs vite pourtant, on est emport par la voix de ce narrateur qui nous raconte quelques morceaux choisis de sa vie avec ce mlange troublant dintimit (dans les textes, dans le ton), et de mise distance (dans ce dessin trs noir, rendu encore plus svre par une trame grise inamovible). Les passages forts, subtilement raconts avec une tension grandissante implacable, ne manquent pas (son travail pour un CD-rom sur Jules Verne, son culot pour pntrer les studios de Jim Henson), et le portrait qui se dgage en dfinitive de lalbum est celui dun drle dartiste tiraill entre questionnements existentiels et rage de vaincre. La digression et le passage, sans transition ou presque, dune anecdote une autre donnent galement beaucoup de rythme au rcit qui ne tombe ainsi jamais dans le plan-plan autobio ennuyeux.

Le petit format du livre reprenant lide du carnet lorigine du projet fait passer sans un haussement de sourcil ces pages noircies, parfois peine distinctes, o le trait senfonce dans lombre au risque de sy perdre. Le visage du narrateur est ainsi constamment mang par une barbe dure et des cheveux brillants. Les regards sont toujours obscurcis, plongs dans une obscurit qui rend les mes impntrables et les vnements tranges. Cest ce mariage entre un texte qui en dit beaucoup et un dessin qui ne se livre pas si facilement qui donne ce petit livre tout son charme et son impact.

Sous le haut et beau patronage des ditions Ankama, CFSL Ink voit le jour et publie donc ce premier tome dune srie de 10 de leur petit protg. La suite, The Moo Factory, promet dores et dj dtre enivrante.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 31/08/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)