L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

Je suis mon rêve
de Felipe Hernández Cava et Pablo Auladell
Les Impressions nouvelles 2012 /  18 €- 117.9  ffr. / 72 pages
ISBN : 978-2-87449-127-6
FORMAT : 24x32 cm

Bombardement sous un crâne

On se souvient peut-tre de lpisode de Corto Maltese intitul La Lagune des beaux songes. Hugo Pratt y dpeignait un officier mourant, dont les souvenirs et les rves se mlangeaient sans distinction entre militaire et priv.
En dpit de la rupture stylistique, cest un peu aussi lhistoire la base de ce remarquable Je suis mon rve. Erich Hafner, jeune aviateur nazi, est sauv dune mort certaine par une paysanne tartare. Autour de ce moment sarticulent les diffrentes priodes de sa vie, rythmes par la conscience davoir un destin vivre et un monde transformer.

Felipe Hernndez Cava, un des scnaristes majeurs de la scne espagnole, utilise les mcaniques narratives avec une puissance impressionnante. Les squences se suivent en dpit de tout ordre chronologique, comme les pices dun puzzle, reconstituant le parcours malheureux dun allemand du troisime Reich : le couple dchir de ses parents, lombre de lamant juif de sa mre, ses fantasmagories enfantines de western, la rencontre avec un jeune travailleur sovitique ou encore ses missions militaires.

On peut y reconstituer, comme le suggre la prface, les diffrentes tapes dun vingtime sicle confus et emport ; on peut aussi se perdre dans les superbes images de Pablo Auladell, marquant son trait limpide de gris charbonneux et de discrtes trames, mls de quelques documents darchives. On peut surtout y retrouver un rcit psychologique dune profonde richesse : les errances dun homme comme les autres, la conscience si trouble quil ne distingue plus le rel de limaginaire, cherchant reprendre pied.

Dans Je suis mon rve, il y a tre et il y a suivre ; lessence de la pense et le fil de la narration, limmobilit et le temps. Cest une histoire quon naurait pas pu raconter autrement quen bande dessine. Dabord parce que les audaces formelles sont penses par et pour le mdium : diffrents rythmes narratifs (selon les narrateurs qui senchanent, et les images qui sembotent) qui se croisent et se dpassent, se rejoignant parfois. Mais aussi parce que le rcit construit une cage toute stripologique. Cest un simulacre de temps qui tourne en boucle et qui retient Erich dans un vide concret, comme la coexistence de diffrentes units temporelles dans une bande dessine. Et cest le retour des mmes images qui forme le vide. Chaque case se rpte, toujours proche et toujours diffrente. Les jours ne se ressemblent pas.
Erich est dlimit de part et dautre par les contraintes idologiques et par les lectures de son enfance : la fiction est plus relle encore que la ralit. Lhomme est son propre personnage, construit dans le regard quont port sur lui ses parents et ses connaissances. Il rve dune objectivit totale, qui le ferait un hros de romans populaires, mais aussi de la naissance de sa volont, dune force subjective et hroque la fois. Bien sr, il ny parviendra pas. Tmoin de la grande Histoire, il ne peut pas sen sortir vivant. La seule issue, cest la mort.

Clément Lemoine
( Mis en ligne le 20/04/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)