L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

Mâle occidental contemporain
de François Bégaudeau et Clément Oubrerie
Delcourt - Mirages 2013 /  14.95 €- 97.92  ffr. / 96 pages
ISBN : 978-2-7560-4009-7
FORMAT : 20x24 cm

La vie est une dure lutte

Thomas est un jeune parisien, avec toutes les tiquettes possibles: bobo, mtrosexuel, adulescent et clibataire, terriblement clibataire. Il y a en lui du Casanova, une pulsion de drague constante et raisonne, qui le pousse aborder chaque joli minois, envisager une stratgie, une accroche, un compliment, une invite. Mais Casanova vivait au XVIIIe sicle, et Thomas chasse sans grand succs au XXIe sicle. Entre temps, les femmes avaient volu. Il est pourtant persvrant, des terrasses de caf aux sites de rencontre. Il arpente le pav avec les manifs fministes, milite au sein des Femen, hante les expos dartistes pour faire la dmonstration de sa sensibilit, de sa gentillesse. Il est poli avec sa voisine, demande lautorisation avant un baiser et tient la porte aux dames, sessaie mme au travestissement pour comprendre ses proies. Mais il nest plus dpoque, et sa longue qute relativement infructueuse dune partenaire lentrane dans une enqute sur la femme moderne, autonome, libre et bientt sductrice, dominatrice.

Franois Bgaudeau (romancier, auteur entre autres de Jouer juste et Entre les murs), au scnario, et Clment Oubrerie (Aya de Yopougon) au pinceau se sont manifestement bien amuss imaginer les aventures, et dconfitures de Thomas. Avec un brin de sadisme et suivant une tradition illustre nagure par les albums du regrett Grard Lauzier ils infligent Thomas une succession de revers qui sont autant de portraits en creux de femmes indpendantes et libres. Dune certaine manire, Thomas est lhomme daujourdhui, celui dont la mre tait fministe, confront aux femmes de demain, au fminisme assimil, dpass ou renouvel. Une grosse incomprhension, raconte par un Franois Bgaudeau trs laise dans ce format blog (louvrage a t pr-publi dans Libration, lt 2013), qui fustige, avec un humour lger, son hros. Quant au graphisme de Clment Oubrerie, il a cette fracheur qui avait tant russi Aya de Yopougon, avec cette attention aux individus, aux silhouettes, aux postures du corps, autant quaux personnalits baroques. Le regard port sur luniverselle histoire de la rencontre entre hommes et femmes est lger, drle sans vulgarit, un peu potique aussi. On samuse des tentatives qui se terminent en eau de boudin, on vibre, avec Thomas, la premire ouverture un peu srieuse un album de garon, mais peut tre aussi un album pour les filles, loin de Mars et Vnus, parcourir la terrasse dun caf en attendant celui ou celle qui

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 12/11/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)