L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

La Prophétie du tatou
de Zerocalcare
Paquet - Perfectum 2014 /  16 €- 104.8  ffr. / 160 pages
ISBN : 978-2-88890-649-0
FORMAT : 17x24 cm

Tic tac tic tac…

Encore un blog BD publi en version papier ? Oui ! Et cette fois venu dItalie. Zerocalcare est un jeune auteur qui vit Rome, Rebibbia, quartier de la prison et terminus de la ligne B. Il est ancien punk, un peu asocial, un peu nerd, un peu parano. Et il dessine tout a dans son journal plus vraiment intime depuis quil le met en ligne. Grand succs en Italie, La Prophtie du tatou arrive chez nous grce aux ditions Paquet. Et il ne faut pas avoir peur du dj vu dj lu, ce petit ouvrage est un chouette moment de bonne humeur, pas rvolutionnaire pour un sou, pas trs original non plus mais rempli dides rigolotes et de vannes bienvenues.
Quattend-on en effet dun blog papier ? La satisfaction du voyeur ? Hypothse peu probable en 2014 o tout le monde se montre, se tweet, se facebook et sinstagram. Le bon blog BD est celui qui malgr les platitudes inhrentes au genre ( Je suis timide avec les filles , Je me souviens dun truc de quand jtais petit, et Mes drles de voisins ), va au-del pour simplement faire rigoler et peut-tre, sait-on jamais, rflchir.
Avec Zerocalcare, si on nest pas encore chez Umberto Ecco, au moins on se bidonne un peu. Le gars a du talent, il va vite, il raconte bien et les ides fusent. Certaines ont t voles ici ou l (merci Boulet), mais cest pas grave, a fait sans doute partie du jeu. Car, et cest un miracle (Rebbibia/Vatican, 20 minutes en voiture), si La Prophtie du Tatou semble contenir tous les clichs du genre (thmes abords, dessins moyens, personnage accompagn de sa conscience personnifi par un animal, ici le tatou donc), le livre nen reste pas moins minemment sympathique.

Entre deux notes voquant le quotidien (la douche, le rveil, le sport), Zerocalcare suit un fil rouge narratif, savoir le dcs dune amie. Et cest le temps qui passe, autant que le temps perdu qui semblent miner lauteur plus que la perte de cette amie. La preuve il en rit, certes nerveusement mais tout de mme. Et ce dessin qui noircit le papier jour aprs jour, serait comme un exutoire autant quun tmoignage. Une trace laisse pour faire la nique au temps qui trotte. Un combat contre les autres autant que contre soi-mme : gocentrique le blog ? plutt un dgout de soi qui pousse crer autre chose, une image qui nous conviendrait. Et le dessin serait comme le dernier refuge, lultime moyen trouv par le nerd pour ne pas mourir, pour ne pas tre oubli. Se montrer, saffirmer, se dcouvrir aux autres pour enfin pater la galerie et accessoirement aussi cette jolie fille dans le coin l-bas. Il y a, en cherchant bien, un peu de tout cela dans le livre de Zerocalcare, et cest cette marque sensible derrire la comdie et la pseudo nonchalance qui fait que le livre ne tombe jamais dans la bte complaisance.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 07/10/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)