L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

Petit traité de vélosophie
de Didier Tronchet
Delcourt 2020 /  12.50 €- 81.88  ffr. / 56 pages
ISBN : 9782413024675
FORMAT : 26,3x19,8 cm

Le soviet cycliste vaincra !

Tronchet n’est pas seulement un auteur et un poète, c’est aussi un cycliste… du genre militant, et même propagandiste, apôtre ou révolutionnaire. Dans ce petit album, il entreprend donc de convertir l’humanité, ou du moins le lecteur) aux charmes et avantages de la bicyclette. Qui de fait sont nombreux : sportif, écologique, économique, le vélo est une marque de liberté, il est comme l’amour et « n’a jamais jamais connu de loi » (mais quelques feux rouges quand même). Surtout, le vélo est apaisant, il oxygène les esprits : un couple en vélo n’est jamais en conflit, un vélocipédiste a toujours sa dose d’endorphine et pédale souriant… quand l’automobiliste déclare une guerre à l’humanité, et même à la planète qu’il pollue. En imaginant l’invasion allemande de 1940 en vélo, l’auteur voit clairement comment tout cela aurait pu s’arranger, avec un pique-nique général. Bref, Didier Tronchet aime et fait aimer le vélo…

Mais ce serait candide de ne pas voir derrière cela une manœuvre plus subtile, la prise de pouvoir d’un groupe mystérieux, le soviet cycliste, qui établira une dictature vélocipédique, certes sympathique (on gouverne en pédalant, on s’aère les neurones et on arrête les bêtises), mais une dictature quand même. Tronchet est le noyau dur de cette révolution à venir, le Lénine de la petite reine. Chaque album de Tronchet est un petit moment de douceur et de drôlerie poétique, et celui là est dans la lignée des précédents : avec tendresse et humour, il fait ainsi l’éloge du vélo et de ceux qui le pratique, avec une pincée de mauvaise foi certes, mais aussi un bon brin de fantaisie, le tout servi par un graphisme toujours aussi sympathique, à la fois un peu naïf et terriblement efficace. Et tout en rigolant, sans se prendre vraiment au sérieux, on voit émerger un discours citoyen très sympathique, qui mêle écologie et décroissance, parcimonie et empathie. Un album bienvenu qui donne envie d’entrer dans cette vélorution…

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/07/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)