L'actualité du livre
Bande dessinéeet Policier - Thriller  

Les Rochester (tome 3) - La liste Victoria
de Philippe Wurm et Jean Dufaux
Dupuis - Repérages 2004 /  9.50 €- 62.23  ffr. / 48 pages
ISBN : 2-8001-3523-9

Angleterre éternelle

La srie Les Rochester avait dbut aux ditions Casterman, avec LAffaire Claudius et Claudius ne rpond plus. Elle se poursuit chez Dupuis, dans la collection Reprages. Ses hros en sont, thoriquement, un couple de divorcs : lady Elza Rochester, jeune femme charmante issue de la meilleure socit, et son ex-mari Jack, journaliste sportif, prototype du dbrouillard, port sur la bouteille mais costaud, sans vritable principe moral mais finalement dune honntet toute preuve (son nom de famille est Lord ; on apprciera lironie). Le couple est spar, parce que vraiment trop mal assorti ; mais la passion est la passion : laristocratique Elza et le populaire Jack ne peuvent pas se passer lun de lautre.

Largument de lalbum est le suivant : fille de millardaire, la petite Victoria semble, depuis la mort de sa mre, bnficier dun don trange. Dabord, elle dsigne, dans les journaux, les noms des vainqueurs des courses de lvriers du lendemain. Puis elle y montre les noms de gens quon retrouve assassins le jour suivant. Enfin, les choses saggravent lorsque, ayant dsign le train Londres-Cardiff de 8h47, celui-ci draille ! Son pre sen ouvre lun des membres de son club, le dandy clibataire Antony Bellock, qui lui-mme met Jack Lord sur le coup. Lenqute se dveloppe, qui fera alterner le paranormal la petite Victoria a-t-elle vraiment un don ? et le policier le plus sordide. En dire plus serait tuer le suspense de lhistoire, quon peut dailleurs trouver, lissue de celle-ci, un peu faible.

De faon gnrale, le scnario souffre dune hsitation fondamentale. Jean Dufaux semble ne pas avoir tranch la question de savoir sil se lanait dans une srie tournant autour des amours compliques de Jack et Elza, ou sil produisait une intrigue policire ficele en un seul volume. Du coup, lessentiel de ce tome tourne autour de lenqute policire, mene par Jack, que vient interrompre une assez longue, mais unique, digression sur ses rapports avec Elza, qui napporte rien lhistoire.

Le cadre gnral de lalbum de Wurm et Dufaux est assez troublant. Il est cens reprsenter Londres de nos jours, puisquil y est question de futurs euros anglais. Mais, en fait, le dcor est bien plutt celui dune sorte dAngleterre ternelle : celle de laristocratie et de ses clubs, des milliardaires excentriques et blass, des dandys et du petit peuple londonien, pauvre mais dbrouillard, des courses de lvriers et des journaux populaires. La toile de fond des Rochester est ainsi un temps fig depuis le XIXesicle, ce que vient dailleurs rappeler le prnom de la petite fille qui se trouve au cur de lintrigue, Victoria.

On se demande pourquoi Wurm et Dufaux nont pas franchement choisi une autre poque pour situer leurs personnages si peu contemporains. Lentre-deux-guerres leur aurait bien convenu. Wurm, qui semble avoir un got prononc pour larchitecture moderne on reconnat en effet, la fin de lalbum, les nouveaux quartiers du Sud de la Tamise propose souvent des reprsentations architecturales qui renvoient moins notre modernit dans ce domaine qu celle des annes 1930. Cest le cas, en particulier, de la maison darchitecte dans laquelle vit la petite Victoria. Les annes 1930 auraient dautant plus convenu que le dessin de Wurm, qui rappelle un peu celui de Floch, a cette raideur propre lesthtique futuriste des annes 1930. Cest un style un peu fig, qui a son lgance, mais qui peine rendre compte de la Londres daujourdhui.

Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 03/04/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)