L'actualité du livre
Bande dessinéeet Policier - Thriller  

Les Carnets secrets du Vatican - Tombée du ciel
de Novy et Augustin Popescu
Soleil 2008 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-284946946
FORMAT : 23,4x32,3 cm

Tiré par la mitre ?

Toungouska, en Sibrie, 1908 : une mtorite tombe, avec la puissance dune bombe atomique les tribus locales (les Evenk) sont dcimes, mais certains individus survivent, sont mme en bonne sant, pour ne pas dire quasiment inusables. Et lorsque ces mmes individus partent se battre dans larme rouge en 1942, leur capacit rsister aux flammes et toute arme impressionne LEglise catholique et lEglise orthodoxe surveillent, le NKVD va lui radiquer ces immortels devenus des monstres. Mais au Vatican, bien des annes plus tard, une jeune fille, Annunziata, enqute discrtement sur lun deux, un dnomm Vassili, qui semble dfier les lois de la nature. Cest le dbut dune longue qute pour dcouvrir le secret de Vassili, et de la mtorite de Toungounska et peut-tre de la vie sur terre ?

Nouveau venu dans les sries mystres, Les Carnets secrets du Vatican reprennent le principe, prometteur, du Corpus Hermeticum, chez le mme diteur : des albums one-shot autour dun thme commun (ici, le Vatican, qui cacherait dans ses replis tous les secrets du monde). Quand une ide est bonne, autant surfer sur la vague : cest sans doute ce que sest dit Novy en crivant le scnario de ces Carnets secrets. Car on a l tous les bons strotypes : le Vatican et ses mystres, les princes de lEglise (forcment des tratres), lalliance entre les Eglises pour aveugler les hommes, et au final les mystres qui prsident la naissance de lhumanit. Arrosez cela avec une belle nigme comme la mtorite tombe en Sibrie en 1908, et vous obtenez une version light du Da Vinci Code mouais ! Manque de chance, le scnariste a fait galement dans le light : passons sur limage trs peu crdible du Vatican (quelques heures de recherches sur internet auraient pourtant suffit construire un dcor valable, des costumes ralistes et des dialogues probables), le scnario savre peu convaincant, les situations senchanent sans trop de cohrence, laide de grosses ficelles mal tresses, les dialogues inutiles psent sur le rcit, les personnages nont pas vraiment dpaisseur, lensemble est embrouill, confus en dpit dune bonne ide (pique Arthur C. Clarke et 2001 lOdysse de lespace, mais disons que cest un hommage dguis) Dception donc, alors que le pinceau dAugustin Popescu est par ailleurs trs agrable et fait des merveilles : un dessinateur quil sera agrable de retrouver. Des Carnets suivre en esprant une divine inspiration, ce ne serait que justice !

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/02/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)