L'actualité du livre
Bande dessinéeet Aventure  

Helldorado (vol.2) - Esperar la muerte
de Jean-David Morvan , Miroslav Dragan et Ignacio Noé
Casterman - Ligne d'Horizon 2007 /  9.80 €- 64.19  ffr. / 48 pages
ISBN : 9782203393110
FORMAT : 22,6x30,3 cm

Un enfer tropical ?

Le XVIIe sicle, les Amriques, Los Penitentes, une petite le perdue et sa population les Syyanas accueillante. Un cadre idyllique en somme, et pour les conquistadors, un avant-got du paradis Mais dans ce jardin dEden, le mal a fait son uvre : une maladie mortelle et extrmement contagieuse ronge la tribu, et menace bientt les Europens. La solution : transformer lle en un champ clos dexprimentations mdicales en tout genre (la version hispanique de Mengele), et le lieu dun conflit entre deux civilisations antithtiques. Un premier album, Santa Maladria , installait le rcit dans un dcor paradisiaque. Avec ce second tome, la ralit refait surface, impitoyablement : au fanatisme homicide des conquistadors, qui inventent, bien avant lheure, la mort industrielle rpond linflexible duret du chef des Syyanas, le grand prtre Pavo-Caltan, prt tout sacrifier au pouvoir. Et entre les deux, Initsii, princesse des Syyanas, cherche survivre en assumant son rle de princesse, tandis que Hutatsu, seul rescap de la razzia effectue par les conquistadors, espre encore sauver son ami Dathcino, prisonnier des trangers et de leurs tristes desseins. Et le paradis de se transformer en un enfer pour nos trois hros

Lhistoire est sombre, trs sombre : la mort plane constamment sur cet album, tant du fait de lpidmie que de la violence des hommes et de leur fanatisme On croirait une version dessine dApocalypto, avec les diables blancs en contrepoint. Et le tout dans un dcor de rve, ciel bleu et fort tropicale, avec une civilisation du genre maya, la fois raffine et impitoyable Une belle fresque dans un univers peu visit par les auteurs de bande dessine, et sur un thme (les conquistadors) galement peu trait. Il y a l une dnonciation efficace du colonialisme et du fanatisme en gnral, comme un huis clos sur une le qui risque dtre bientt dserte Ignacio No, le dessinateur, livre un deuxime tome trs russi : le graphisme est bluffant, la manire dun Corben, dun ralisme soign et doux, qui alterne les paysages et les hommes, souligne les visages et sait ne pas reculer devant la peur ou la souffrance exprime. Servi par un travail efficace des couleurs, et un jeu autour des ombres, de la lumire et du spia, il offre au scnario de Morvan et Dragan une mise en image des plus russies. Bref, un bel album, plutt dsesprant qui voit la folie triompher : il faut esprer un vrai rayon de soleil dans le prochain tome

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 13/11/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)