L'actualité du livre
Bande dessinéeet Revues, essais & documents  

Parodies - La bande dessinée au second degré
de Thierry Groensteen
Skira Flammarion 2010 /  32 €- 209.6  ffr. / 236 pages
ISBN : 978-2-0812-4566-2
FORMAT : 17,6x24,6 cm

Ouvrage publi loccasion de lexposition"Parodies: la bande dessine au second degr", prsente la Cit de la bande dessine et de limage Angoulme, du 4 janvier au 24 avril 2011.

Joyeux panorama

Louverture du 38me festival dAngoulme concide avec les premiers jours dune grande exposition installe dans les salles de la Cit de la bande dessine : Parodies : la bande dessine au second degr . Et cest le commissaire de lexposition, Thierry Groensteen, qui nous convie prolonger (ou anticiper) la visite grce ce bel ouvrage, tude fine et complte dun phnomne qui, tellement prsent, en finissait par devenir invisible. Plus quun catalogue dexposition, cest donc un vritable essai, historique, esthtique et ludique que nous propose ici Thierry Groensteen.

Lauteur revient dabord aux sources du genre, commenant son livre de manire trs pdagogique et chronologique. Tpffer, le prcurseur, est naturellement convi. Lui qui est souvent cit comme linventeur de la bande dessine , est aussi lun de ceux qui ouvre les hostilits parodiques, suivi par Cham ou Gustave Dor. La bande sattaque ici, dj, des uvres littraires de lpoque, des mythes antiques ou des genres.
Dans le mme temps, Groensteen fait linventaire des procds parodiques utiliss en bande dessine. Faon simple et claire de mettre ds le dbut de lordre dans ce joyeux capharnam.
Plus tard, ce sont les figures de lenfant et de lanimal qui sont mises en avant. Particulirement priss, ces strotypes graphiques seraient les acteurs de rcits par essence parodiques. Cest aussi loccasion dvoquer lunivers Disney et des multiples casquettes portes par Mickey au fil des annes. Plus tard dans son livre, Groensteen reviendra sur Disney, cette fois devenue la cible privilgie des parodistes et autres trouble-fte.

La bande dessine amricaine est toujours en premire ligne puisque vient lpoque de Mad, magazine culte o la parodie est reine et o tout passe la moulinette de la drision. Groensteen se livre une tude dtaille de lvolution du magazine, de ses diffrentes directions et des auteurs qui y ont uvr.
Le troisime chapitre est rserv au monde des super-hros. Une fois passe une diatribe un peu vacharde ( une littrature difficile prendre vraiment au srieux, une fois pass le stade de la pr-adolescence ), lauteur se plat recenser moult essais parodiques (et dieu sait quil y en a), autour de Superman et autres acolytes en collants, terminant son tour dhorizon par, trangement, un petit couplet sur Watchmen, comme pour montrer que le genre navait t que parodique avant de devenir modle.
Gotlib est le premier et le seul auteur avoir droit un chapitre part entire. Il faut dire que le dessinateur de Gai-Luron et de la Rubrique--brac fait, tout au long de sa carrire, de la parodie lun de ses moteurs, comme le remarque Groensteen. Celui-ci examine la loupe plusieurs planches, notamment celles parfois oublies dans la masse, de Gai-Luron. Si Gotlib sen sort dabord avec les honneurs, ses derniers travaux sont svrement et sans doute injustement penseront certains gratigns par lauteur.
Le chapitre suivant traite de lpoque des Crumb, Shelton, mais aussi des parodies rotiques et autres contrefaons pornos. Le personnage de Tintin est ensuite scrut : cible privilgie, mythique et en mme temps toujours fuyante (les parodies officielles et autorises se comptent sur le doigt dune main). Cest le moment o lhistorien sort de sa bibliothque des livres rares, des opuscules inconnus, des publications dont on pouvait encore douter de lexistence ! Lessai voque autour de ces deux chapitres les histoires de procs et de plagiats qui ont, videmment, suivi les exercices parodiques pas toujours au got de tout le monde.
La parodie de genre est ensuite mise en avant, et mme si Groensteen touche un mot ou deux de plusieurs varits de rcits, cest le western qui est privilgi.
Le chapitre suivant ( De quelques procds remarquables ) est peut-tre celui qui saventure le plus loin du terrain habituellement connu de la parodie, mais il nen demeure pas moins source denseignements sur les multiples visages ports par la bande dessine, et des diffrents mouvements (le lettrisme, lOubapo) qui se sont empars du medium.
Comme pour boucler, au final, un parcours faussement chronologique, Groensteen termine son tude par quelques tendances contemporaines : FMurr, Larcenet, Goossens sont ainsi mis sur le devant de la scne. Quant au dernier chapitre, petite cerise, il aborde astucieusement quelques exemples dautoparodie : on revient sur des auteurs chers Groensteen : Herg, Moebius, mais aussi Chris Ware et George Herriman.

Tout au long de louvrage sont donc passs en revue, minutieusement, les diffrents visages de la parodie : celle qui sattaque un roman, un film, un personnage ou plus gnralement un genre ou la bande dessine elle-mme.
Comme toujours dans les essais de Groensteen, lrudition nest jamais prise dfaut et la somme dexemples, parfois dnichs on ne sait o fait tourner la tte du bibliophile. Passionnant de bout en bout, rudit, complet, le livre ne passe pas ct du sujet et lon regrettera juste, au final, le nombre dillustrations finalement assez chiche (lauteur explique que toutes les illustrations demandes nont pu tre obtenues), plusieurs exemples cits dans le texte nayant pas de contrepoint visuel. Pour le reste, nous sommes l devant un panorama clair et dgag du paysage parodique, loccasion dadmirer de biens beaux sites. Cest aussi une opportunit de mettre lhonneur une fois de plus, la bande dessine comme un art part entire, en sloignant des sentiers battus et des ides rabches.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 18/01/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)