L'actualité du livre
Bande dessinéeet Revues, essais & documents  

Tintin, bibliographie d’un mythe
de Dominique Cerbelaud et Olivier Roche
Les Impressions nouvelles - Réflexions faites 2014 /  26 €- 170.3  ffr. / 320 pages
ISBN : 978-2-87449-213-6
FORMAT : 14,5x21 cm

Tintin à la bibliothèque

On pensait que tout tait dj crit sur Tintin. Mais quand les premires gnrations danalystes achvent leurs grands volumes, il reste toujours la possibilit de faire le compte des feuilles noircies et de satteler la bibliographie.
Fi donc des albums en eux-mmes, et fi des commentaires de luvre : ce petit volume prsente directement un commentaire des commentaires, comme naurait pas reni Borges. Il faut dire que le petit reporter la houppe se prte particulirement bien lexercice : on ne compte plus les biographies, les intgrales, les tudes plus ou moins srieuses consacres au sujet.
Olivier Roche et Dominique Cerbelaud ont mme d restreindre leur corpus aux livres laissant de ct les films et les journaux, et renvoyant les catalogues de ventes aux enchres la section spciale dun site Internet (encore en construction). Faute de place, les auteurs ont d aussi faire limpasse sur les Tintin apocryphes, les fameux pirates qui ont pirat et pastich Herg en trs grand nombre. Ils sen expliquent en citant malgr tout quelques un de ces albums, et annoncent la sortie douvrages spcialiss sur le sujet : il faut dire que le genre avoisinerait les 400 titres. En revanche, Bibliographie dun mythe intgre les rcritures romanesques et les biographies imaginaires. Entretien avec Milou, mmoires de Nestor, carnet de voyage en Syldavie, limportance de la rappropriation du corpus par les amateurs est une des plus curieuses dimensions de cette bibliographie.

Au sein de cette compilation soigne, Olivier Roche et Dominique Cerbelaud mettent surtout en avant les incontournables, les tudes marquantes et les tintinologues les plus pointus. Ils en tirent un guide prcieux pour le collectionneur, le chercheur et le curieux. Plusieurs centaines de livres sont donc dpouills, auxquels viennent sajouter drudites rfrences des articles ou des travaux universitaires non publis. Tout spcialiste sera tt ou tard amen y dcouvrir un volume inconnu diffus sous le manteau et peu dexemplaires. Quant au lecteur lambda, il sera surpris de lavalanche de titres dans des genres aussi diffrents que le guide pour collectionneur de broches ou la thse dextrme-droite.

Chacun des livre tudi fait lobjet dune notice reprenant la couverture des diffrentes ditions et les rfrences bibliographiques prcises. Est toujours indiqu le corpus sur lequel sappuie louvrage (avec ou sans les Soviets et lAlphArt) et la teneur des illustrations le cas chant. Fins connaisseurs du petit milieu tintinophile, les auteurs mentionnent aussi de nombreuses anecdotes lis lcriture ou la rception des diffrents titres. On notera, au fil des notices, les lments rcurrents, comme limportance accorde Tchang et Tintin au Tibet, la question des sources, les lments soi-disant cachs de luvre. En comparaison, la question de lhritage artistique en bande dessine est rarement souleve, et les uvres dHerg hors-Tintin (Jo et Zette en particulier) ne sont pour ainsi dire pas voques.

Vritable regret, il manque louvrage un index des titres ou des auteurs, pour retrouver facilement la notice prcise dun livre (entre les tudes, les prsentations de luvre et les catalogues dexposition, par exemple, il nest pas toujours vident de savoir o chercher).

Si Herg est assez naturellement le premier auteur de bande dessine donner lieu ce type de liste, on se souvient du Petit Critique Illustr de Harry Morgan et Manuel Hirtz, dans lequel ils recensaient sans piti bdphiles et stripologues. En comparaison, Roche et Cerbelaud nont pas la main trop lourde : quelques procds commerciaux prs, il est plutt rare quils disent beaucoup de mal dun ouvrage, et sattardent plus volontiers sur les qualits des principales pierres de ldifice tintinologique. On sort de cet inventaire avec lenvie de plonger dans cinq, dix lectures nouvelles. Une exception cependant : les nombreux ouvrages thmatiques publis ou commands par Moulinsart, ou encore les bibliographies trop infodes au dit-Chteau, que nos deux auteurs dnoncent sans la moindre complaisance.
En effet, un des enjeux du livre est aussi de ne pas laisser la Fondation Herg saccaparer le discours critique sur Tintin, et de rappeler la richesse et la pluralit des points de vue dans la tintinologie. Cest cette condition que le discours critique peut continuer de se construire.

Clément Lemoine
( Mis en ligne le 08/09/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)