L'actualité du livre
Bande dessinéeet Adaptation  

Nada
de Jean-Patrick Manchette , Doug Headline et Max Cabanes
Dupuis - Aire Libre 2018 /  28 €- 183.4  ffr. / 192 pages
ISBN : 9782800162515
FORMAT : 24x31 cm

RAF style

Ils sont six, six anciens de 68 et de sa dérive gauchiste, certains rangés des voitures et insérés tant bien que mal dans la société capitaliste, d’autres ayant choisi la route et l’exode pour préserver leurs croyances. Il y a Treuffais, professeur dans une institution privée qu’il déteste, Meyer, coincé entre une épouse hystérique et un boulot qui l’ennuie, d’Arcy, qui a choisi de rester dans une bohème de plus en plus déglinguée, Buenaventura, demeuré maximaliste et fidèle à ses idéaux de jeunesse, ou encore Epaulard,
qui a troqué sa défroque de révolutionnaire pour celle de tueur à gages, plus facilement exportable. Ces cinq-là ont décidés de revenir sur la scène, de renouer avec la révolution… mais dans une société où tout semble désormais sous clef ou prêt à consommer, que reste t-il pour se rebeller ? Bientôt la solution terroriste s’impose, le kidnapping de l’ambassadeur américain, Pointdexter, et un nouveau cri de révolte : Nada, le nom du groupe. Manque la sixième personne : Cash, une jeune femme séduisante et aussi radicale que ses petits camarades, prête à jouer les hôtes accueillantes pour ce groupuscule prêt à en découdre avec la France. Mais la France des années 70 a gardé quelques restes douteux elle-aussi, les anciens du SAC côtoient les politiciens sans scrupules…la guerre sociale recommence, et les calibres sont de sortie.

Le roman de Jean Patrick Manchette, magnifiquement adapté par Doug Headline (son fils) et mis en image par Max Cabanes, a gardé toute sa force révolutionnaire, et ce passage en BD est marqué par le côté sombre de ce polar terroriste. Du reste, les auteurs se sont fait plaisir et on multipliés les clins d’œil au cinéma et à l’adaptation de 1974 réalisée par Claude Chabrol. On reconnait, dans les divers personnages de la BD, de nombreux acteurs phares de la période, et surtout, l’esthétique de l’album plonge le lecteur dans un vrai film. Du bordel où Pointdexter abrite ses amours d’un soir, à la ferme où le groupe détient son otage, en passant par un Paris populaire et banlieusard, chaque décor semble avoir été minutieusement cherché dans un film d’époque. Si les références historiques jouent avec l’actualité (le groupe Nada a des fausses allures d’Action directe, le SAC – service d’accentuation civique, ressemble bien au Service d’Action Civique qui s’illustra dans nombre de crimes et d’assassinats politiques, etc.), l’ambiance reste fidèle au roman, un duel au sommet entre deux France qui se haïssent. Une adaptation très réussie, qui se veut autant un hommage au cinéma français des années 70 qu’au roman explosif de Manchette. Pour les amateurs de polar solide.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/10/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)