L'actualité du livre
Bande dessinéeet Adaptation  

Gilgamesh (tome 2) - Le Sage
de Gwen de Bonneval et Frantz Duchazeau
Dargaud - Poisson Pilote 2005 /  9.85 €- 64.52  ffr. / 48 pages
ISBN : 2-205-05715-4
FORMAT : 23 x 30 cm

Le chic des Titans

Suite et fin de lpope msopotamienne du souverain dUruk, Gilgamesh, figure mythique et lgendaire, aux deux tiers divin, la fois tyrannique envers son peuple et constamment en proie ses dmons intrieurs. Le premier opus relatait, entre deux exploits spectaculaires, la rencontre du souverain avec le puissant Enkidu, crature faonne par la desse Aruru. Au dpart sauvages adversaires, les deux surhommes deviendront finalement les plus fidles compagnons. Le dbut de ce second pisode est marqu par la lente agonie dEnkidu puis finalement sa disparition, laissant un Gilgamesh totalement ananti, et ralisant brutalement sa condition dtre mortel. Pour celui qui a vaincu dj tant dpreuves et surmont multitude de dangers, la mort nest pas une fin possible et il va partir braver les Enfers et ses cratures la recherche dUtanapishtim, lointain anctre qui a obtenu des Dieux la vie ternelle Mais dans cet univers fabuleux o le fantastique est quotidien, le priple de Gilgamesh ne sera pas sans peine, et les preuves se succdent pour le demi-dieu : lutte avec un lion, rencontre avec les hommes-scorpions, traverse des Eaux-de-Mort, ou encore No avant lheure - la tte dune Arche remplie despces animales, face au Dluge.

Ce second tome, nettement plus grave que le premier mais tout aussi riche en moments forts, termine la srie sans fausse note. Lexercice tait pourtant peu facile : il sagit de retranscrire mythes et lgendes sans toutefois tomber dans ladaptation scolaire et boursoufle. Lemphase et le grandiose ne peuvent se permettre de prendre le dessus sur lintime et la proximit sous peine de laisser son lecteur devant la simple illustration dcrits ancestraux, et den perdre le sens profond. Cest que Gilgamesh est un hros complexe ; sa force herculenne, sa fiert et lemprise totale sur son peuple ne le laissent pas pour autant labri dinterrogations existentielles qui le rongent sans cesse. La narration de Gwen de Bonneval, la fois fidle au mythe, joue sur une certaine simplicit de ton, et rvle ainsi tous ses atouts : linaire et sans dtours, elle nous met face au parcours dun personnage nouveau hros de bande dessine dont on stonne quil nest pas dj fait lobjet dadaptation antrieure et noublie jamais de donner une large place au dynamisme et au spectaculaire. Cest le subtil quilibre entre ces deux facettes du mythe qui font de Gilgamesh un moment de lecture trs russi. Le trait nerveux de Frantz Duchazeau, parfois se rduisant la simple esquisse, participe lapproche quelque peu distante de la lgende. Lensemble est joliment mis en couleurs par le toujours impeccable Walter et ses aplats qui sadaptent chaque trait avec la mme lgance.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 03/10/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)