L'actualité du livre
Bande dessinéeet Humour  

Une enquête de l'inspecteur Canardo (tome 14) - Mariée noire
de Benoît Sokal
Casterman - Ligne rouge 2004 /  9.50 €- 62.23  ffr. / 48 pages
ISBN : 2-203-33556-4
FORMAT : 22,6 x 30,3 cm

Le dictateur dégaze

Nouvelle enqute de linspecteur Canardo, croisement improbable de Donald Duck, de linspecteur Colombo et dune canette de bire. Un des protagonistes de cette nouvelle histoire le dfinit sommairement : un dtective prive la moralit alcoolise. Nous voil donc replongs dans lunivers de Sokal, avec ses beaux dessins et ses reflets, ses tranges corps humains surmonts de ces ttes danimaux si incongrues et auxquelles pourtant il nous a habitus, son atmopshre un peu triste.

Pour ceux qui connaissent dj les enqutes de Canardo, Mare noire est, pour ce qui est de lhistoire, une suite logique de LAmerzone (on retrouve dailleurs la belle rvolutionnaire Carmen). Pour ce qui est de lambiance, Sokal retrouve plutt celle de Lle noye qui demeure probablement, ce jour, lalbum le plus abouti de la srie des Canardo.

Par un curieux effet de contraste, en effet, leau russit bien au canard alcoolique Mare noire prend pour cadre les faits divers de ces dernires annes : naufrages de ptroliers, dgazages sauvages au large des ctes, cortge de bnvoles rcuprant les boulettes de mazout, etc. Pour commenter cette sinistre actualit, les personnages de Sokal y vont tous de leur petit proverbe. Le commandant dun ptrolier justifie les dgazages au large des ctes dj mazoutes : Quand les gros chient on nentend pas les petits pter. (Proverbe panamen.). Le prsident de la Rpublique dsigne ainsi le brave commissaire qui deviendra bnvole et fera le travail la place de lEtat: Un con qui a le sens du devoir, cest souvent un plonasme. Il y a du Audiard dans cet opus de Canardo.

Pourtant, Sokal nabuse pas du texte. Pour lui, les plus bavards sont aussi les plus btes et, ce petit jeu, une fois de plus, la tl lemporte largement. Que ce soient les journalistes ou ceux quils interviewent, on peut tre sr que la vrit nmergera pas de leur absurde logorrhe, dans laquelle tout se confond. Qui donc affirme au journaliste Je dois dire que mes gars sont trs affts ! Ils ont hte den dcoudre ! A lentranement, on a beaucoup insist sur le collectif ? Vous ne voyez pas ? Le commandant en chef des forces antiterroristes.

Le nud de lhistoire, cest un vieux dictateur subclaquant qui saccroche la vie, alors que Carmen veut le faire juger par un tribunal rvolutionnaire. L encore, Sokal nest pas avare de sentences dlicieuses : Ces vieux dictateurs sont coriaces : en ce moment, ce sagouin doit serrer les fesses pour empcher les mtastases de son colon de lui remonter jusqu'au cur ; Les vieux salopards sont toujours un peu branlants quand ils doivent passer au tribunal On pense Franco, on pense Pinochet. On partage bien un peu les scrupules de petit bourgeois de Canardo (cest Carmen qui le dit), mais une fois de plus avec Sokal, on se dit quon na pas perdu notre temps rflchir aux lugubres problmes de lAmerzone.

Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 18/05/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)