L'actualité du livre
Bande dessinéeet Humour  

L'Humanité moins un
de Thomas Gosselin
Editions de l'An 2 2004 /  14 €- 91.7  ffr. / 64 pages
ISBN : 2-84856-027-4
FORMAT : 16,5 x 23,5 cm

Comme les six doigts de la main

LHumanit moins un, curieux et insolite album, met en scne plusieurs sayntes, embotes les unes dans les autres, et composant des variations souvent drles, parfois plus noires, autour dune mme situation de dpart. Six personnes forment un groupe uni et soud (par choix ou par obligation) jusquau moment o elles ralisent que lune dentre elles doit tre limine. Il y a ainsi un sextet dcoliers, de naufrags, douvriers ou encore de chauffards grims en clowns Dans chaque cas, un individu est de trop, et les manires de lliminer seront diffrentes selon le contexte. Il y a parfois une instance suprieure (un commissaire de police, un professeur) charge de dsigner la victime, parfois, comme pour les naufrags, les six individus doivent se dbrouiller entre eux et eux seuls.

Grce ce simple point de dpart, Thomas Gosselin ralise une bande dessine loufoque et trs originale, en parfait quilibre entre dmonstration implacable et exercice de style burlesque. Lauteur se charge dexaminer les diffrentes implications quamne lviction du personnage en trop : avec rigueur, il pose de vritables questions philosophiques avant de sadonner une sance de logique lmentaire. Labsurde est bien videmment ici de mise, mais il ne cache pas compltement les raisonnements rigoureux de Gosselin. Cest que lon traite ici des questions de volont, de choix, de libert, de diffrence, de culpabilit et de sens commun L o le comique surgit cest souvent dans le tlescopage de deux univers a priori loigns : un officier de police disserte sur la fission de latome, un ouvrier sen remet aux lois des probabilits La confrontation des discours et de ceux qui les tiennent, ainsi que la constante imbrication des scnes les unes dans les autres apportent beaucoup de rythme et une permanente drlerie.

Mme rduite un chantillon de six personnes (et quelques figurants), lhumanit de Thomas Gosselin reste toujours la mme, pleine de gros dfauts, de petites lchets et dgosme primaire. Il ny a qu voir le dessin du jeune auteur : trognes dfonces, facis crass, malformations quasi cubistes les personnages mis en scne ici sont passs sous le crayon compresseur dun dessinateur qui connat sans doute bien le travail de Blutch ou de Prado. Pas beau voir peut-tre, mais drle et inventif assurment. Heureusement, tout nest pas si dsespr dans ce microcosme puisque se profile lhorizon, au fil des possibles envisags, une autre histoire, une amiti naissante qui donnera peut-tre dautres fruits

Un petit album joliment dstabilisant et laissant entrevoir la patte dun auteur suivre assurment.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 16/10/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)