L'actualité du livre
Bande dessinéeet Humour  

Luc Leroi : Toutes les fleurs s'appellent Tiaré
de Jean-C. Denis
Casterman 2000 /  9.01 €- 59.02  ffr. / 56 pages
ISBN : 2-203-38956-7

Héros malgré lui

Luc Leroi a vingt ans et, de l’aveu de son crateur Jean-Claude Denis, Luc Leroi ne vieillit pas. Ou peu. Hros si atypique qu’on le cataloguerait volontiers antihros, il est plutt si ordinaire qu’on voudrait voir en lui notre alter ego. Il mlange tant les genres qu’il apparat comme l’exact reflet de nos vaines tentatives d’exister, de nous affirmer dans un monde rouleau compresseur qui ne laisse que peu de places aux rves.


Les rves, justement, commencent le turlupiner, notre anti-antihros. Il a envie de changer d’air, harcel par sa fiance et un peu dprim par le quotidien des articles qu’il signe sous pseudonyme. Dans un restaurant du XIII, Luc sauve la vie un Chinois de Polynsie qui s’touffait avec un ravioli crevettes. Le Chinois en question, Jerry Lee, n’est pas n’importe qui. Membre de la pgre polynsienne, il dtaille notre Luc un peu interloqu sa biographie haute en couleurs. Et lui rvle qu’il a pris ses dispositions pour se protger - obligatoire dans un mtier si expos. En cas de malheur, un tueur gages viendra rectifier ses prsomptueux rivaux. Or, peu aprs avoir quitt Luc, ce cad trouve la mort aprs une agression qui n’a rien voir avec ses histoires de trafic polynsiennes. Mais les nouvelles vont vite et l bas, deux personnes s’inquitent et prennent leurs dispositions pour coincer le nettoyeur ... avant qu’il ne les nettoie lui-mme.


Luc Leroi, lui, sur les conseils implicites de son ami d’un soir, a justement dcid de se faire accrditer par son journal pour prendre des vacances en Polynsie. Et par un curieux concours de circonstances, il est pris pour le tueur gages. Dmarre alors toute une srie de quiproquos tout fait gniaux, au terme desquels Luc abrgera ses vacances mais rentrera avec, dans ses bagages, une charmante polynsienne qui sera peut-tre, qui sait, la femme de sa vie.


"Luc Leroi n’est pas un suiveur", affirme son pre Jean-Claude Denis. Force est de constater qu’ici, pourtant, il subit les vnements plus qu’il ne les provoque. Pour notre plus grand plaisir d’ailleurs. Toutes les fleurs s’appellent Tiar, le rapproche du Kid Ordinn de L’Arme secrte de Kid Ordinn (une des meilleures aventures de Chick Bill), dans cette course poursuite un peu grand-guignolesque o il est sans cesse craint sans mme savoir qu’on lui en veut. Il a aussi des accents d’aventuriers plus classiques de la BD. Reporter comme Spirou et Tintin, il voquerait tout de mme davantage, avec sa manie des gaffes et son caractre renfrogn, le bien-aim compre Fantasio. Lequel a eu galement en son temps un faible pour les tahitiennes, n’est-ce pas Orora ?


On vous l’avait dit, qu’il tait inclassable, Luc Leroi. Car qui peut se targuer comme lui de regrouper sous un mme costume dmod les plus grands seconds rles de la BD, et d’tre en mme temps l’un des plus originaux hros que le 9 art francophone ait produit ?

Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 17/04/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)