L'actualité du livre
Bande dessinéeet Jeunesse  

Aristide broie du noir
de Séverine Gauthier et Jérémie Almanza
Delcourt - jeunesse 2008 /  8.95 €- 58.62  ffr. / 32 pages
ISBN : 978-2-7560-1153-0
FORMAT : 22,6x29,8 cm

Allo maman dodo

Aristide est un tout petit bout de petit garon un peu timide, un peu trop sensible, et beaucoup trop renferm. Il faut dire que ses nuits sont agites et lui laissent peu de force pour affronter ses jours : chaque soir, ds que le clic de la lumire claque, cest toute une horde de cratures au sourire inquitant, tous crocs et griffes sortis, qui envahit la chambre du petit garon, lempchant de dormir et lui gchant purement et simplement sa vie. Mais cette fois cen est trop, Aristide a dcid dagir ! Et cest dans la pnombre de sa petite chambre, au creux de son grand lit, quil fomente un plan ultime pour liminer une fois pour toutes ces voleurs de sommeil

Sverine Gauthier sattaque une peur primale ! Le monstre de dessous le lit qui guette lenfant, prt lattraper, ds celui se couche. De Max et les Maximontres Monstres & Cie, le thme a t trait plus dune fois ! Ici, on reste en permanence du ct dAristide, les parents nexistent pas, les autres adultes vus de dos ou de loin, et les enfants trop mchants pour tre mis en vedette. Aristide est un petit garon solitaire et cest lenfant lecteur qui est sollicit pour devenir le seul et unique confident de ce hros malingre. Lui seul pourra comprendre le mal tre dAristide, et sa volont raffirme de sen sortir.
Le texte se droule simplement, sous la forme dalexandrins joliment trousss. Lenfant, mme encore peu habitu aux subtilits de ces figures potiques et des pieds la douzaine, ne sera pas insensible ces rimes et ces allitrations. Lhistoire rserve quelques frissons, des ides noires (les somnifres, le psy), et surtout un final bien vu qui ravira les plus jeunes lecteurs aprs tant dmotions.

Inspir par lunivers de Tim Burton, Jrmie Almanza, dont cest ici le premier album, ralise un beau travail, faisant de sa mise en couleurs numrique autre chose quune simple succession daplats et de dgrads. Il y a de la texture dans ces replis colors, du mouvement, des irrgularits qui donnent cet univers de la force et de la prestance. Et si parfois les contrastes se font un peu absents, rendant un peu floues quelques zones quon aurait aim scruter plus longtemps, lensemble baigne dans une belle atmosphre faite de couleurs acidules perant les ombres noires. Un mlange d'horreur et de fantaisie bonbon qui fonctionne merveille.

Un beau livre donc, entre bande dessine et livre jeunesse classique, prsentant un travail dune belle et incontestable qualit.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 08/12/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)