L'actualité du livre
Bande dessinéeet Jeunesse  

Chaque jour Dracula
de Loïc Clément et Clément Lefèvre
Delcourt - jeunesse 2018 /  10.95 €- 71.72  ffr. / 40 pages
ISBN : 978-2-4130-0166-9
FORMAT : 22,6x29,8 cm

Coup de sang

Le thème du harcèlement à l’école a souvent été traité dans la littérature jeunesse, mais rarement sous cet angle fantastique. Il s’agit de prendre ici une figure iconique du patrimoine culturel, celle de Dracula en l’occurrence, et de montrer que même ce héros légendaire, mystérieux, impressionnant, a eu une enfance difficile. C’est que Dracula n’est évidemment pas un enfant comme les autres. Et dans ce joli récit, il est constamment moqué par une bande de camarades évidemment peu futés.

L’histoire est évidemment poignante et elle est surtout magnifiquement traitée, avec prudence et pudeur par Clément. On y ressent la douleur de Dracula, sa difficulté à parler de ce qu’il endure avec les autres, et son mal être grandissant. Et il y a aussi le parti pris malin de ne pas faire intervenir le fantastique dans cette histoire finalement tristement quotidienne. Dracula pourrait se sortir de ces mauvais tours en se transformant en chauve-souris ou en faisant peur à tout le monde d’un coup de canines, il n’en n’est rien, et si le petit garçon va réussir à se sortir de cette mauvaise passe, à grandir, il le fera comme pourrait le faire n’importe quel autre enfant actuellement.

On appréciera aussi le regard porté sur le père de Dracula, ses conseils qui tombent d’abord à plat, et son impuissance rageuse qui s’exprime en quelques pages impressionnantes : c’est toute la colère d’un parent qui ressort ici, et c’est parfaitement retranscrit.

Clément Lefèvre excelle une fois de plus aux pinceaux. Il donne à cet album une jolie teinte poétique et des nuances mélancoliques du plus bel effet.
Une réussite à conseiller aux plus jeunes, mais aussi aux parents qui, malheureusement, pourraient reconnaître une situation familière.

Dans le dossier de presse, Loïc Clément confie que l’idée initiale était de traiter l’enfance de Dracula, puis le thème du harcèlement s’est intercalé, et non le contraire. Peut-être aura donc nous droit à une suite ?

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 27/05/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)