L'actualité du livre
Bande dessinéeet Jeunesse  

Le Magicien d'Oz (tome 1)
de David Chauvel et Enrique Fernández
Delcourt - jeunesse 2005 /  8.90 €- 58.3  ffr. / 32 pages
ISBN : 2-84789-663-5
FORMAT : 23 x 30 cm

D'aprs le roman de L. Franck Baum.

Retour sur la Yellow Brick Road

Avec son actif deux sries originales et remarques destines la jeunesse (Octave et Popotka le petit Sioux), le scnariste David Chauvel (Ring Circus) choisit aujourdhui de sattaquer lun des ouvrages phares de la littrature enfantine. En ouvrant cet album, le lecteur est en terrain connu ; la route de briques jaunes tant de ces lieux imaginaires et ternels que lon aimerait arpenter de concert avec les hros

On connat lhistoire par cur : aprs un terrible cyclone qui balaye la morne plaine du Kansas, la petite Dorothe se retrouve au ferique pays dOz. La fillette et son chien Toto prendront la route pour rejoindre la Cit dmeraude. Cest l-bas que vit le grand Magicien dOz, seul capable de renvoyer Dorothe vers son foyer. Sur la route, Dorothe sera accompagne par trois camarades tonnants et attachants : lpouvantail en qute dun cerveau, lhomme de fer-blanc la recherche dun cur, et le gros lion pleutre qui voudrait sa dose de courage une fois pour toutes.

Lide la plus rpandue veut que le roman de Baum raconte le passage de lenfance lge adulte travers le prisme du rve et de limagination. Histoire initiatique pleine de fantaisie, on stonne ds lors de ne pas avoir dautres adaptations en bande dessine sous la main. Cest que depuis 1939 et le film de Victor Fleming, la jeune Dorothe/Dorothy a les traits et les couettes de Judy Garland. Et ni la version dite Motown (avec Diana Ross et Michael Jackson) ni le manga de 1986 nont pu changer quelque chose cette certitude. Et finalement, face ce chef-duvre venu de Hollywood, les adaptations du roman de Baum se sont faites de plus en plus rares.

Logiquement, le premier grand mrite de cette nouvelle version en bande dessine est donc de faire oublier ds les premires planches le film de Fleming et son joyeux technicolor. Ici, Dorothe retrouve les traits dune petite fille, un peu garonne dailleurs, et chaque personnage ou dcor, si familier dans le texte et linconscient collectif, prend une nouvelle dimension sous les crayons du jeune illustrateur Enrique Fernndez. Graphiquement, Fernndez labore un univers tout en couleurs et rondeurs. Les traits de contours seffacent le plus souvent pour laisser apparatre dlgants ombrages et jolis effets de matire. Le rendu final est assez tonnant, quelque part entre le numrique et le travail artisanal. Lalbum baigne dans une belle et douce lumire, colore mais pas trop. On pense du Disney et ces jolis dcors de botes bonbons, revus et corrigs par un graphiste qui aurait tt du jeu vido. On pourra juste reprocher ces belles planches un dcoupage quelque peu triqu et alambiqu dautant plus regrettable que lalbum sadresse avant tout un jeune public, peu touch par ce genre de complications inutiles.

Hormis ce petit point ngatif, ce premier volume du Magicien dOz sinscrit dores et dj parmi les plus belles russites de la collection Jeunesse de chez Delcourt.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 22/01/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)