L'actualité du livre
Bande dessinéeet Jeunesse  

Mademoiselle Louise
de Sergio Salma , Geerts et Mauricet
Dupuis - Punaise 2007 /  9.50 €- 62.23  ffr. / 48 pages
FORMAT : 20x26,5 cm

Un papa cadeau (tome 1)
Une gamine en or (tome 3)


Enfant gâtée

Largent ne fait pas le bonheur de Louise. Malgr tous les cadeaux que lui fait son papa milliardaire, la petite fille sennuie et trouve le temps long dans la grande demeure familiale vide et sans vie. Heureusement quil y a tout de mme Millie, la gouvernante (faon Mamma dans Autant en emporte le Vent) pour soccuper de Louise et lui redonner une peu de joie de vivre et dactivit. Parce quentre la salle des machines sous, le parc gant, la cabane en haut de larbre faon petite villa, les sucreries par centaines et les lingots dor qui tranent ici et l, Louise ne parvient jamais chasser de ses penses que son pre lui manque ; toujours en voyage daffaires, planning rgl la micro-seconde, dcideur et fonceur, lhomme na que peu de temps consacrer sa petite fille. Et Louise de se rver pauvre et devenir une petite fille comme les autres, un enfant comme son copain Richard, le sans le sou qui passe en douce la grille du parc pour voir Louise et jouer avec elle.

En 1993 paraissait chez Casterman un premier album de Mademoiselle Louise sign Sergio Salma et Andr Geerts. Une dcennie, une rdition et un changement dditeur plus tard, la petite fille riche mais dsuvre revient dans deux ouvrages qui paraissent en mme temps, enrichissant ainsi une srie faite pour plaire aux plus jeunes. La rdition du premier volume ( Un papa cadeau ) saccompagne donc dun album indit ( Une gamine en or , numrot troisime volume en attendant la prochaine rdition chez Dupuis de Cher petit trsor , paru en 1997).

En suivant les petites aventures de Louise dans sa vie denfant gte mais finalement malheureuse, les auteurs mettent en scne un personnage attachant et placent en avant des valeurs fortes et qui parlent aux plus jeunes lecteurs : lamiti, lamour, la famille tout cela reste primordial et plus important que les richesses matrielles.

On conseillera en priorit le premier volume o tout le charme du dessin de Geerts est luvre : trait tout rond et mignon, dcors soigns, aquarelles chaleureuses et vocatrices. Si limpression ne rend malheureusement pas totalement justice au dessin et brouille un peu les teintes, on ne peut sempcher de scruter les planches du papa de Jojo avec des grands yeux rajeunis. Avec larrive de Mauricet et Benot Bekaert dans le troisime volume, lunivers de Louise perd grandement en originalit, semble vouloir inutilement se moderniser, et les aplats de couleurs numriques ne peuvent rivaliser avec la douce harmonie des couleurs directes de Geerts. Les deux albums se lisent toutefois avec intrt et lon imagine que les enfants seront plus que rceptifs cette demeure remplie de jouets, de manges et de gteaux en tout genre

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 03/06/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)