L'actualité du livre
Jeunesseet Albums  

L’Homme invisible
de Jean-Pierre Kerloc'h et Gaëtan Dorémus
Glénat - P'tit Glénat 2010 /  12 €- 78.6  ffr. / 38 pages
ISBN : 978-2-7234-7905-9
FORMAT : 25,5x29,8 cm

Collection "Les Histoires phares"

Classique indémodable

La couverture interpelle immdiatement. Ce visage en creux, cette prsence fantomatique sur fond bleut nous renvoient aux dessins oniriques de Folon, et mme si lintrieur de lalbum vince cette rfrence pour partir vers dautres territoires graphiques, la priori est forcment positif. Lillustrateur Gatan Dormus possde un norme talent quil dvoile de page en page, rgalant le lecteur dillustrations doucereusement colores, remplies de silhouettes expressives ou demblmes forts et significatifs comme cette rtine arc-en-ciel qui ouvre lalbum. On pense alors Chagall, Grosz, et ces illustrateurs qui nont pas peur de prendre les perspectives lenvers afin de rveiller un dcor tristounet ou de dsarticuler les anatomies pour mieux les faire parler.

On sera ainsi de suite happ par cette adaptation du roman mythique de Wells. LHomme invisible fait partie du panthon des figures de la littrature (et du cinma) fantastique, aux cts du docteur Jekyll, de Frankenstein et de Dracula. La trame est immdiatement passionnante, faisant vriller limaginaire et interpellant les divagations et autres fantasmes.

Lhistoire illustre, et illustre, est donc celle du savant Griffin qui a mis au point une exprience scientifique lui permettant de devenir invisible. Si la science est son mtier, elle nest pourtant pas ici sa seule motivation puisque le fait de disparatre arrange surtout ses affaires dargent et de voisinage Lhomme est certes invisible mais pas saint. Ladaptation de Jean-Pierre Kerloch nvince en effet pas la violence froide du roman original : dot dun pouvoir extraordinaire qui le rend pratiquement insaisissable, Griffin linvisible en profite pour se dbarrasser de toute morale et commettre les pires dlits. La suite de louvrage verra vite les rles sinverser et le pouvoir de Griffin se retourner contre lui. Le parcours du gnial scientifique ressemble alors une tragdie qui se finit dans le sang.

Les auteurs ne prennent pas de gants et livrent cette version certes abrge du roman mais pas light pour autant. Une faon comme une autre de montrer que lon prend au srieux son lectorat, aussi jeune soit-il.

Alexis Laballery
( Mis en ligne le 15/12/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)