L'actualité du livre
Jeunesseet Romans sentimentaux  

Souvenirs de Marnie
de Joan G. Robinson
Monsieur Toussaint Louverture 2021 /  16,50 €- 108.08  ffr. / 254 pages
FORMAT : 13,7 cm × 20,1 cm

Patricia Barbe-Girault (Traducteur)

Petite fille solitaire

Un «beau livre» comme les éditions Monsieur Toussaint Louverture savent en produire. Une couverture charmante avec, sur fond de coucher de soleil, une maison mystérieuse dont seules deux fenêtres sont éclairées, et une barque sur laquelle se dresse une silhouette féminine vue de dos.

La silhouette est celle, les lecteurs le découvrent vite, d’Anna, une jeune orpheline, accueillie par un couple, les Preston ; couple avec avec lequel elle a du mal à nouer des relations chaleureuses, surtout depuis qu’elle a découvert qu’il perçoit une pension en échange de son hospitalité. En désespoir de cause, Madame Preston l’envoie en séjour chez des amis âgés, les Pegg, qui vivent dans un minuscule village en bord de mer. Tout est minuscule chez eux : leur cottage, les bibelots... mais leur coeur est immense comme les horizons maritimes bordés de dunes dans lesquelles Anna va trouver refuge.

Hostile, soucieuse de conserver la neutralité qui, lui semble-t-il, la protège, Anna se prépare à subir en silence cet exil forcé. Mais, peu à peu, la bienveillance non intrusive des Pegg, le charme de la mer, la liberté qui lui est laissée, et surtout, la rencontre avec cette maison mystérieuse modifient ses sentiments. Dans ses excursions solitaires, Anna fait la connaissance de la petite fille qui habite la maison, Marnie. Marnie l’insaisissable, avec qui elle partage d’heureux moments, mais qui apparaît et disparaît sans prévenir… Marnie qui va progressivement lui donner l’impression d’exister, d’acquérir de la confiance en elle, confiance que d’autres rencontres confirmeront. Par bribes, Anna entrevoit la vie de Marnie qui semble échappée d’une autre époque.

Il ne faut pas en dire trop sur ce beau roman qui est un roman d’apprentissage, apprentissage par Anna de sa personnalité, découverte de pans d’histoire familiale, levée de non dits. Le roman a paru en 1967 et a immédiatement rencontré un immense succès. Le grand réalisateur japonais Hayao Miyazaki y voit un incontournable de la littérature jeunesse et le Studio Ghibli en fait une adaptation très fidèle en 2014.

Tout est en effet réussi dans ce roman : une belle écriture, une approche sensible des questions et inquiétudes de l’enfance à la veille de l’adolescence, les choix des adultes qui, sans comprendre les raisons d’Anna, l’accompagnent avec générosité. C’est aussi l’occasion de découvrir (ou redécouvrir) une auteure, Joan Mary Gale Robinson (1910-1988), qui a mis dans ce récit sensible beaucoup de son enfance solitaire dans une famille de quatre enfants, dans laquelle elle ne se sentait pas aimée. Épouse d’un écrivain illustrateur, Richard Robinson, elle réalise son désir de devenir un auteur jeunesse. Très connue en Angleterre, son personnage de Teddy Robinson, inspiré de l’ours en peluche de sa fille, a fait son succès, mais n’a pas été traduit en France.

Pour jeunes lecteurs confirmés, vers 9-12 ans.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 28/04/2021 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)