L'actualité du livre
Jeunesseet Les grands classiques  

Anne de Green Gables
de Lucy Maud Montgomery
Monsieur Toussaint Louverture 2020 /  16,50 €- 108.08  ffr. / 384 pages
ISBN : 978-2-38196-008-1
FORMAT : 13,6 cm × 21,0 cm

Hélène Charrier (Traduction)

Paul Blow (Illustrateur)


Jeune orpheline

Un roman canadien publié en 1908 : doublement éloigné donc, et dans le temps et dans l’espace ! Lucy Maud Montgomery (1874-1942) a situé l’action dans l’Île-du-Prince-Édouard où elle avait passé son enfance. À sa parution, le roman eut un immense succès, et reste un classique de la littérature jeunesse canadienne. Peu connue en France, Lucy Maud Montgomery est une romancière canadienne très prolifique et reconnue.

L’histoire d’Anne de Green Gables, qui comporte une large part autobiographique (même si Lucy Maud Montgomery a transformé de façon solaire sa propre enfance triste d’orpheline élevée par des grands-parents rigides), aurait pu ne jamais rencontrer son public car le manuscrit a dans un premier temps été rejeté par de nombreux éditeurs, jusqu’à ce qu’une maison de Boston tente l’aventure avec bonheur ! Et depuis, le livre s’est imposé à un public mondial de jeunes lecteurs et n’a cessé d’être réédité depuis sa parution, adapté aussi à l’écran sous divers formats.

Lucy Maud Montgomery ne destinait pas particulièrement à la jeunesse cette histoire tonique d’une orpheline, Anne Shirley, onze ans, à l’imagination débordante et au charme certain, en dépit de sa flamboyante chevelure rousse qui lui est reprochée. Une héroïne toujours positive, qui cherche à voir le meilleur dans le quotidien ; cet optimisme s’accompagne d’une forte personnalité et d’une langue vive.

Anne arrive par erreur chez un frère et une soeur d’âge moyen, Matthew et Marilla, qui avaient demandé à l’orphelinat de la ville voisine un jeune garçon pour les aider dans les travaux de leur ferme. Matthew est immédiatement séduit par la spontanéité d’Anne et son imagination, Marilla est plus réservée, mais très vite, il n’est plus question de renvoyer la petite fille.

Celle-ci s’adapte avec plaisir à la vie calme de la maison aux pignons verts, à la beauté de la nature qu’elle sait observer et reconnaître. Elle se fait une amie, Diana Barry, et des ennemis, Josie Pye et Gilbert Blythe. Par courts chapitres, le livre retrace toute une enfance et une adolescence dans ce milieu rural conservateur, au début du siècle précédent, entre église et devoir. Une vie austère qui rappelle les grands classiques de l’enfance du XIXe siècle. En arrière plan, on peut penser à Oliver Twist ou aux Quatre filles du Docteur March.

Une histoire romanesque qu’écrit avec talent l’auteure, qui sait décrire les liens d’affection qui se tissent progressivement entre l’héroïne et ses tuteurs qui s’apprivoisent mutuellement, les rebondissements du récit et les épreuves à surmonter jusqu’à la dernière page du livre. Un roman témoignage d’une autre époque dont les jeunes lecteurs peuvent se sentir assez éloignés mais avec les grandes permanences de la jeunesse : les fortes amitiés et les inimitiés tout aussi fortes, la distance entre la perception des adultes et celle des enfants.

Un «beau» livre, dans une édition soignée. A partir de 12/13ans, mais somme toute sans limite d’âge !

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 26/10/2020 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)