L'actualité du livre
Jeunesseet Contes & légendes  

Trois contes très racontables
de Margaret Atwood
Seghers - Jeunesse - bilingue 2019 /  14 €- 91.7  ffr. / 121 pages
ISBN : 978-2-232-14481-3
FORMAT : 13,5 cm × 20,0 cm

Ramsay le rustre et les Radis rugissants

Bob le bileux et Dorinda la déprimée

Vanda la vagabonde et la vertigineuse Laverie de la Veuve Vallop

Petricic Dusan (Illustrateur)

Michèle Albaret-Maatsch (Traducteur)


Un magnifique maniement des morales et des mots

Après avoir écrit de nombreux romans pour adultes, dont La Servante écarlate, adapté en série télévisée, Margaret Atwood a décidé d'écrire des contes pour enfants. L’œuvre est publiée dans la collection ''Seghers jeunesse bilingue'' ; nous avons donc accès à la version originale en anglais ainsi qu’à une version traduite.

Margaret Atwood effectue un remarquable travail de style, en jouant avec des allitérations pour chaque conte : en [r] pour Ramsay le rustre et les Radis rugissants, en [b] et [d] pour Bob le bileux et Dorinda la déprimée, et en [v] pour Vanda la vagabonde et la vertigineuse Laverie de la Veuve Vallope. Cette allitération se fait en [w] dans la version originale intitulée Wandering Wenda: and Widow Wallop's Wunderground Washery. Le fait que ce livre soit une version bilingue nous permet de réaliser l'ampleur du travail stylistique, tant au moment de l'écriture qu'à celui de la traduction. Ce livre pourrait être un excellent outil pour des exercices de prononciation et de phonétique.

Le respect de cette caractéristique très spécifique explique peut-être la complexité du vocabulaire employé. Malgré la présence d'un glossaire de plusieurs pages, les histoires pourraient être difficiles à comprendre pour un lecteur non aguerri, d'autant que l'argot est utilisé à plusieurs reprises. De plus, la quantité astronomique d'allitérations peut rendre difficile la compréhension de l'histoire. On se focalise tellement sur la forme, surtout si on lit à haute voix, qu'il devient difficile de suivre le fil conducteur du conte. 

Une importance primordiale est donc accordée à la forme. Ce choix est renforcé par la collaboration avec l'artiste Dušan Petričić, dont les illustrations complètent à merveille la narration et confirment cette intention de jouer des allitérations. Toutefois, si l’on se concentre suffisamment pour voir au-delà des allitérations et de la complexité du vocabulaire, on découvre trois histoires très touchantes. Trois histoires originales, très éloignées des sujets de contes traditionnels, dans lesquelles on retrouve néanmoins les valeurs de l'amitié, de la famille, du courage et de l'acceptation. Ces trois contes rappellent l'univers drôle, décalé et émouvant de Roald Dahl.

Avec cette œuvre, Margaret Atwood réussit une prouesse stylistique digne de celle de Georges Perec dans La Disparition, qui ravira tout lecteur sensible au travail sur la langue.

Julie Rosticci
( Mis en ligne le 24/04/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)