L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Poches  

La Mort de Napoléon - Mythes, légendes et mystère
de Thierry Lentz et Jacques Macé
Perrin - Tempus 2012 /  8,50 €- 55.68  ffr. / 228 pages
ISBN : 978-2-262-03994-3
FORMAT : 11cm x 18cm

Premire publication en avril 2009 (Perrin)

L'auteur du compte rendu : Archiviste-palographe, docteur de l'universit de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est responsable des collections de monnaies et mdailles du muse Carnavalet aprs avoir t adjoint au directeur du dpartement des monnaies, mdailles et antiques de la Bibliothque nationale de France. Il a publi, entre autres titres, Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Btiments du roi (2003), Vauban : l'intelligence du territoire (2006, en collaboration), Les Ministres de la Guerre, 1570-1792 : histoire et dictionnaire biographique (2007, dir.).


Arsenic et vieilles antiennes

Faut-il exhumer Napolon? Faut-il procder sur la dpouille qui repose sous le dme des Invalides des examens destins vrifier lidentit du dfunt et comprendre les causes de sa mort? Ltude de Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napolon, et de Jacques Mac, minent saint-hlniste, a pour objet dapporter ces questions une rponse fonde sur la critique historique.

Les auteurs reviennent dabord sur les faits. Ils retracent la geste dj bien connue de la captivit de lempereur dchu sur lle de Sainte-Hlne, de sa mort en 1821, de ses funrailles, de son exhumation en 1840 et de sa r-inhumation sur les bords de la Seine, suivant les termes du testament imprial. Thierry Lentz et Jacques Mac examinent ensuite la thse suivant laquelle Napolon aurait t assassin par le moyen du poison. Laccusation est fort ancienne(elle a t lance ds 1821), mais elle na pris de consistance qu partir de la parution du livre de Sten Forhufvud, Napolon a-t-il t empoisonn? (1961). Ce stomatologiste sudois, se fondant sur les symptmes rapports par les tmoins et sur lanalyse de cheveux prlevs sur la dpouille, concluait un empoisonnement larsenic. Depuis lors, lcole historique empoisonniste multiplie les analyses et les dductions, jusqu dsigner un assassin: le gnral de Montholon, un des familiers du captif.

la thse de lempoisonnement sest ajoute ou substitue une autre thse, celle de la substitution des cadavres. Elle est luvre dun journaliste, Georges Rtif, qui publia en 1969 un ouvrage intitul Anglais, rendez-nous Napolon. Selon cet auteur et ceux qui ont repris ses thories jusqu aujourdhui, ce nest pas le corps de Napolon qui repose sous le Dme, mais celui de Cipriani, un domestique corse de lempereur, dcd Sainte-Hlne en 1818. Cette thse sappuie sur des divergences entre les diffrents rcits de lexhumation de 1840, mais choue produire un motif plausible cette trange manipulation.

En reprenant soigneusement les faits et les argumentations, les auteurs nont aucune peine dmolir les affabulations des empoisonnistes et des substitutionnistes. Le seul mystre de Sainte-Hlne, si mystre il y a, est celui de la forte teneur en arsenic retrouve dans les cheveux de lempereur: elle peut tenir de nombreuses autres causes qu un assassinat. Cest donc par la ngative que Thierry Lentz et Jacques Mac rpondent la question: faut-il exhumer Napolon?

Au sortir de cette enqute bien mene, on reste pantois devant les torrents dencre verss et les monceaux de papier noircis pour dfendre ou dtruire les thories complotistes et conspirationnistes successives, devant la prodigieuse richesse de lhistoriographie anecdotique de Napolon, par contraste avec la relative pauvret de lhistoriographie scientifique. Le mythe a dvor lhistoire, une histoire qui reste en fait crire.

Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 15/05/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)