L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Poches  

Le XXe siècle idéologique et politique
de Michel Winock
Perrin - Tempus 2009 /  11 €- 72.05  ffr. / 535 pages
ISBN : 978-2-262-02892-3
FORMAT : 11cmx18cm

De l'identité politique française

Il peut paratre superflu de prsenter Michel Winock, l'un de nos principaux spcialistes de la vie politique franaise aux XIXe et XXe sicles. Rappelons tout de mme que cet rudit historien des ides, qui l'on doit, entre autres, Le Sicle des intellectuels ou les biographies de grands hommes comme Pierre Mends France et Clmenceau, a depuis plus de trente ans le souci de rendre accessible la recherche historique au plus grand nombre, sans pour autant jamais cder sur l'exigence. En infatigable pdagogue, il multiplie les confrences et publie rgulirement dans la revue L'Histoire, qu'il a d'ailleurs cofonde en 1978. Ainsi, aprs avoir en 2003 rassembl une partie de ses crits dans La France politique aux XIXe et XXe sicles, il nous propose aujourd'hui, dans Le XXe sicle idologique et politique, de lire ou relire vingt-cinq de ses articles, crits entre 1983 et 2008.

Vingt-cinq articles crits indpendamment les uns des autres, mais qui, par un rigoureux classement par thmes, permettent une traverse quasi exhaustive de la vie politique franaise au XXe sicle. A tel point que l'ouvrage peut aussi bien tre feuillet comme on le ferait d'un dictionnaire, au gr de ses recherches, que se lire d'une traite, dans l'ordre des chapitres choisi par l'auteur, en prenant le risque d'oublier qu'il s'agit l d'articles crits parfois vingt ans d'intervalle...

C'est l le talent de Winock que de parvenir, de faon trs pdagogique, dmler les fils d'une histoire politique qui se perd entre les multiples partis, mouvements et idologies, et en rendre parfaitement limpides les dbats, restitus dans leur contexte et clairs par leurs origines. Alors que la question de l'identit nationale est revenue depuis peu sur la scne mdiatique, Michel Winock apporte quant lui sa vision de l'identit politique de la France, en regroupant ses articles en trois thmes principaux.

Il commence avec dix articles retraant l'histoire des grandes idologies qui se sont affrontes au cours du XXe sicle, la dmocratie, le communisme et le fascisme. Pour Winock, il s'agit d'tre prcis dans les termes qu'on emploie : en tudiant l'origine historique et l'volution des grands courants, l'auteur russit dfinir assez prcisment et de manire aussi restrictive que possible des termes trop souvent utiliss tort et travers, parfois mme galvauds, comme totalitarisme, nationalisme ou fascisme.

Des dfinitions qui sont indispensables pour se faire une ide de la faon dont s'est dveloppe en France l'ide nationale, qui fait l'objet de la deuxime partie de l'ouvrage. Ainsi, pour prendre l'exemple du fascisme, allant en cela l'encontre de chercheurs comme le sociologue Michel Dobry et l'historien amricain Robert Soucy, qui en proposent chacun une dfinition trs large, Winock dmontre que la description rigoureuse du phnomne permet d'en exclure la France. Pour lui, l'analyse prcise des divers mouvements d'extrme-droite que connut la France au XXe sicle, depuis les ligues nationalistes des annes trente comme Les Croix de Feu du colonel La Rocque, jusqu'au Front National de Jean-Marie Le Pen, montre qu'aucun ne peut tre stricto sensu qualifi de fasciste. En revanche, ils permettent de dfinir les contours d'un nationalisme la franaise, qui a revtu des formes trs diverses et touch un ventail politique beaucoup plus large que la seule extrme-droite. Si le nationalisme franais s'apparente ainsi la plupart du temps au populisme, encore ne faut-il pas confondre le populisme de protestation, dpassant le clivage gauche/droite, et que l'on a pu voir s'exprimer dans la crise boulangiste de 1887-1889 ou encore dans l'pisode poujadiste de 1956, avec le populisme identitaire, xnophobe et la plupart du temps antismite, que l'on retrouve aussi bien chez Edouard Drumont que chez Jean-Marie Le Pen.

Winock propose galement, dans le mme souci de classification rigoureuse, de distinguer deux formes de nationalisme, le nationalisme radical dfendu par Barrs et Maurras - le nationalisme des nationalistes, selon la clbre expression de Raoul Girardet -, et le nationalisme rpublicain de de Gaulle ou de Clmenceau. Car aussi diffrents qu'aient pu tre le Tigre, rformiste social de gauche, et le Gnral, rpublicain d'adoption de droite, Winock en fait les reprsentants d'un nationalisme ouvert, dans le sens o Clmenceau comme de Gaulle reconnaissaient la France une mission : celle de porter les valeurs de la Rvolution pour le premier, celle d'abriter un peuple lu aux plus hautes destines pour le second. Si le politologue ne s'exprime pas sur ce que serait l'identit nationale de la France, il dfinit bien en revanche l'identit politique de notre Rpublique, dans laquelle ont lentement converg deux histoires nationales, l'une chrtienne et l'autre rvolutionnaire.

Enfin, dans une troisime partie, parce que la vie politique franaise ne peut s'apprhender sans qu'on ne s'arrte sur les grandes crises qui l'ont traverse, Winock rappelle les grandes controverses qui ont enflamm l'historiographie contemporaine, depuis l'affaire Dreyfus jusqu' mai 68, en passant par les dbats rcents qui ont ressurgi sur la colonisation.

On aurait tort de ne voir dans cette collection de vingt-cinq articles qu'un nime manuel pdagogique l'usage de l'tudiant en histoire ou de l'apprenti citoyen dsireux d'y voir clair dans les grands dbats politiques : Winock nous soumet galement en creux une mthode, sa mthode, qui doit tre celle de tout historien des ides, et qui pourrait se rsumer en trois points : dfinir avec un maximum de rigueur le vocabulaire utilis, pratiquer une tude de l'histoire dpassionne, et savoir reconnatre, au-del de leurs prises de position, les Grands Hommes grce auxquels elle peut s'crire.

Natacha Milkoff
( Mis en ligne le 24/11/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)