L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Poches  

Les Policiers français sous l'Occupation
de Jean-Marc Berlière et Laurent Chambrun
Perrin - Tempus 2009 /  10,50 €- 68.78  ffr. / 468 pages
ISBN : 978-2-262-02978-4
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Premire publication en septembre 2001 (Perrin).

La police de l’Occupation à l’heure des comptes

Fruit d'un important travail de dpouillement des archives de l'puration conserves dans les sous-sols du ministre de l'Intrieur et de la Prfecture de Police, cet ouvrage affiche l'ambitieux dessein de mettre en lumire la place et le rle des policiers sous l'Occupation, notamment en matire de maintien de l'ordre, de rpression et de collaboration. Sans doute n'y parvient-il que partiellement, lorsqu'on avise combien les auteurs, fort talentueusement par ailleurs, font une place de choix au sort des gardiens de la paix non pas tant durant la guerre qu' l'"heure des comptes".

Plus svrement pure la Libration qu'on ne pourrait l'imaginer, la police offre cependant une image plus contraste de ses responsabilits, lesquelles varient selon les individus, les services ou la nature de leurs missions. Ce n'est pas peu dire que la police, Paris en particulier, a obi sans faillir aux ordres de Vichy ou aux injonctions allemandes, qu'elle mit profit le contexte des annes noires pour rgler sourdement ses comptes avec elle-mme, promouvoir htivement des fonctionnaires plus zlateurs que comptents ou en disgrcier d'autres, pourtant exemplaires mais jugs peu fiables ou trop "rpublicains". On doit, au passage, regretter l'absence de prise en compte du travail quotidien des policiers, aspect pourtant dcisif au regard du sujet voqu et fort rvlateur des pratiques policires durant cette priode.

Indpendamment de ces rserves, il apparat que bien des policiers, du modeste argousin aux principaux responsables, ont su se soustraire aux ordres de la hirarchie ou de l'occupant, rsister individuellement ou collectivement. Si Vichy s'est dot d'instruments rpressifs d'une redoutable efficacit - les Brigades spciales en particulier - et a su mettre au pas des services plus traditionnels sous l'impulsion notable de Pierre Pucheu et de ses sides, l'institution policire, non moins tardivement que d'autres pans de la socit franaise, a su sortir de cette "zone grise" o l'attentisme le disputait l'obissance loyale envers un tat franais dont elle tait partie intgrante. Son rle dans la Libration de la France et le retour l'ordre face aux dbordements ou aux rglements de comptes sommaires ne doit cependant pas occulter celui, beaucoup plus sombre, d'une police en voie d'puration o les bassesses, les accusations mensongres et les pressions furent lgion - et bien peu glorieuses.

Finalement, des policiers sous l'Occupation, le rle n'est intelligible qu' la lumire de l'puration, l'une et l'autre appartenant une indissociable squence de notre histoire. tout engagement rpond ncessairement son jugement, du moins est-ce l'angle d'attaque privilgi par les deux auteurs.

Jérôme Cotillon
( Mis en ligne le 13/01/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)