L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Poches  

La Terreur et le désarroi - Staline et son système
de Nicolas Werth
Perrin - Tempus 2007 /  11 €- 72.05  ffr. / 640 pages
ISBN : 2-262-02462-6
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

La voie soviétique du totalitarisme

Spcialiste franais du monde sovitique et de son histoire, Nicolas Werth, directeur de recherches au CNRS (IHTP), publie une somme sur la question de lEtat stalinien, La Terreur et le dsarroi, aux ditions Perrin. Signalons demble que louvrage sort en version de poche, trs accessible donc. Avis aux amateurs de la question : le communisme en gnral, et le stalinisme en particulier, ne sont pas les champs les plus labours par les historiens franais : il faut donc souligner la publication..

Au cur du concept de totalitarisme, on trouve une forme ou plutt des formes de violence : dans un rgime qui se pense en guerre perptuelle et impose la population un tat de guerre, la violence, dans ses diverses modalits, devient presque un mode de comprhension de la socit (traumatise) et peut rendre en tous les cas intelligibles des rapports sociaux. Dans lunivers communiste, la violence sapplique divers niveaux : au sein de lappareil dEtat tout dabord. Il sagit alors dune violence lgale qui se manifeste non seulement en principe le principe de lEtat formul ds 1918 - dans la dfinition mme du rgime, mais galement dans lusage du procs politique (et en particulier dans la pratique de laveu), de la purge ou du systme concentrationnaire (le goulag), envers les populations ensuite (via la collectivisation en dpit du dcret sur la terre de 1918, et la famine notamment, comme celle, instrumentalise, de lUkraine en 1932-33), en temps de paix (mais la paix existe-t-elle dans un systme totalitaire ?) comme en temps de guerre ou de rvolution.

Ce sont ces divers champs dapplication de la violence totalitaire que N. Werth analyse, afin de dfinir et nuancer par touches successives et contrepoints le concept de politique de terreur/terroriste. Les changements dangles, les jeux dchelles (allant de lindividu, voire de linconscient sous forme de rumeur, jusqu lEtat ou les masses) confrent louvrage une relative exhaustivit, limpression que, aux diffrents moments de la dictature stalinienne, comme diffrents niveaux, le schma interprtatif sapplique. Avec en arrire plan, une eschatologie paienne qui nous rappelle ce que fut lenvers des lendemains qui chantent.

Louvrage est prsent, de manire un peu excessive, comme un indit : en fait, il sagit dune compilation darticles publis dans diverses revues, colloques, dictionnaires qui maillent une carrire scientifique consacre au phnomne totalitaire, au stalinisme et au monde sovitique en gnral. Il ne sagit pas de nouveauts, mais en rassemblant ainsi des articles pars et pas forcment accessibles (ce qui est, en soi, une bonne nouvelle pour les amateurs du sujet), N. Werth leur confre une cohrence de principe qui se rvle dans son introduction. En effet, dans quelques pages de prsentation, lauteur revient sur son parcours et les quelques raisons qui lont amen proposer cet ouvrage. Bien videmment, Le Livre noir du communisme est au centre du projet : si N. Werth en souligne encore une fois lambition et la validit, il insiste galement de nouveau sur la distance prise lgard de certaines propositions de la fameuse introduction du volume. Do ce livre de synthse qui retrace, la suite du Livre noir, un parcours intellectuel fond sur plusieurs principes : analyser la dimension totalitaire de lEtat stalinien, de manire dfinir les cadres dun comparatisme avec lEtat nazi (comparatisme qui a fait lobjet dun bel ouvrage aux ditions Complexe), se mettre lcoute des populations en vue dune histoire des mentalits staliniennes, et enfin revenir sur quelques pisodes prcis qui illustrent les mthodes et les moyens dagir, ainsi que les ambitions du rgime.

Tel quel, louvrage se veut une mise au point, un essai de nuance et une prise de position grand public sur la question du Livre noir. On peut le lire ainsi, mais il faut dj y voir une somme de rflexions, ponctuelles, sur un rgime politique qui aura marqu au sang lhistoire du XXe sicle. Un ensemble dclairages, larges (sur le systme stalinien, sur quelques grands pisodes tels que les famines, purges, terreurs diverses et autres procs) et troit (sur des textes, des lois, des ractions individuelles) forment un tableau impressionniste du stalinisme, analys comme mode de gouvernement (terroriste) mais galement laune dune culture politique, dune apprhension du droit dans lespace totalitaire, dune anthropologie de la violence autant de thmes qui donnent un clairage indirect au stalinisme, alternative une rflexion plus classique sur lEtat en soi.

Un ouvrage non seulement utile, mais galement indispensable la comprhension fine dun totalitarisme pass, mais dont les partisans demeurent.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 13/02/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)