L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Antiquité & préhistoire  

Erotikos - Dialogue sur l'amour - Edition bilingue français-grec ancien
de Plutarque
Les Belles Lettres - Classiques en poche 2008 /  9 €- 58.95  ffr. / 169 pages
ISBN : 978-2-251-79996-4
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu : Sbastien Dalmon, diplm de lI.E.P. de Toulouse, est titulaire dune matrise en histoire ancienne et dun DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien lve de lInstitut Rgional dAdministration de Bastia et ancien professeur dhistoire-gographie, il est actuellement conservateur la Bibliothque Interuniversitaire Cujas Paris. Il est engag dans un travail de thse en histoire sur les cultes et reprsentations des Nymphes en Grce ancienne.

Amours grecques

Le Dialogue sur lamour semble tre lune des dernires uvres de Plutarque; il fut en effet trs probablement crit dans la dernire dcennie de sa vie, entre 110 et 120 ap. J.-C. On assiste tout dabord un court dialogue entre un certain Flavien et Autoboulos, fils de Plutarque, qui fait rfrence une conversation remontant lpoque o son pre tait jeune mari. Celui-ci, accompagn de sa jeune pouse Timoxna, tait venu offrir un sacrifice Eros loccasion de la fte des Erotideia, qui avait lieu Thespies. A cette occasion, le philosophe retrouve des gens de sa connaissance, avec lesquels il commence dialoguer plaisamment. Au bout de quelques jours, ils dcident de quitter lagitation de la ville et de se rendre au sanctuaire des Muses, sur lHlicon, pour y discuter plus tranquillement. Leur discussion prend un tour particulier lorsque surviennent deux nouveaux amis, Anthmion et Pisias, venus leur soumettre le cas de Bacchon, jeune homme poursuivi par les assiduits de la jeune et riche veuve Ismnodore.

Cette intrigue amoureuse ouvre une rflexion sur les mrites respectifs de lamour pour les garons (dfendu par Protogne) et de lamour pour les femmes (dfendu par Daphne). Lensemble du passage se caractrise par une tonalit rhtorique trs nette et par un ton lger qui lassimile davantage une joute oratoire qu un vritable dbat philosophique. Mais le ton de lentretien se modifie tout coup, lannonce de lenlvement de Bacchon par Ismnodore. Les interlocuteurs sinterrogent: quelle est la nature de limpulsion ayant saisi la jeune femme, par ailleurs prsente jusque-l comme une veuve sage et rserve? Cest loccasion dun questionnement sur la nature et la puissance de lamour.

Plutarque sapproprie trs rapidement la parole. Dans trois discours successifs, occupant plus des deux tiers de luvre, il dmontre la nature divine de lAmour (qui nest donc pas une simple passion), sa puissance et ses bienfaits. Il expose ensuite la thorie platonicienne de lAmour et les chtiments qui attendent quiconque le repousse. Enfin, il consacre son troisime discours aux mrites des femmes dans la relation amoureuse et une apologie de lamour conjugal. Quelques mots donnent lpilogue de lanecdote: Ismnodore et Bacchon clbrent leurs noces, entours de Plutarque et ses amis, qui viennent de regagner Thespies.

Cette uvre de Plutarque a suscit de nombreux commentaires. Elle a ainsi t discute longuement par Michel Foucault dans le troisime tome de son Histoire de la sexualit (Le Souci de soi, Gallimard, 1984). Cest sur ce trait, principalement, que cet auteur sest appuy pour dfinir ce quil a appel une nouvelle rotique: pour la premire fois, lamour conjugal fait partie du domaine dEros; les thmes de lros et du gamos, gnralement disjoints (la finalit du mariage tient surtout la production dhritiers lgitimes) sont ici troitement lis lun lautre. Autre renversement: lhistoire de lenlvement bafoue galement les conventions de genre, en faisant de la veuve la ravisseuse du jeune homme.

Plutarque sinspire clairement de Platon. Les trois parties de la discussion de lErotikos peuvent tre en effet rapproches de la structure de deux dialogues platoniciens. La discussion sur la nature dEros rpond aux premiers loges non philosophiques dEros dans le Banquet ou aux deux premiers discours du Phdre. Lintervention centrale de Plutarque occupe la mme place que lintervention de Socrate dans le Banquet ou que sa palinodie dans le Phdre. Enfin, le dernier temps marque le retour au problme concret de la vie conjugale et se termine par la procession nuptiale laquelle assiste Eros. On peut en rapprocher lintervention dAlcibiade possd par Dionysos et revenant lui aussi une ralit plus concrte en donnant lEros dessin par le mythe le visage de Socrate. La diffrence est cependant de taille: chez Platon, lamour sincarne dans la figure symbolique de Socrate philosophe, tandis que pour Plutarque, il se ralise dans le mariage, dont la valeur minente se rvle progressivement au cours de la discussion. Plutarque se laisse ainsi aller une certaine rhtorique de lexagration, en identifiant dentre lamour des femmes avec lamour conjugal.

Son apologtique dEros nest pas sans rappeler la dfense dApollon (dont il est le prtre Delphes) et des oracles dans Sur le dclin des oracles et Sur les oracles de la Pythie. Cette dernire uvre a dailleurs fait galement lobjet dune dition dans la mme collection des Classiques en poche aux ditions des Belles Lettres, en 2007. Pour lErotikos, le texte tabli et traduit par Robert Flacelire pour la Collection des Universits de France a t revu par Franoise Frazier, professeur de littrature grecque lUniversit Paris X Nanterre, qui lon doit galement les notes et lintroduction. Un seul regret: que le texte ne reprenne pas, en plus de la numrotation des paragraphes de 1 26, la numrotation des Moralia (748 E 771 E; on la retrouve heureusement dans le rsum pp.IX-XII), comme lavait propose ldition de Sophie Gotteland et Estelle Oudot (Garnier Flammarion, 2005).

Cette dition de poche a cependant lavantage dtre bilingue et de proposer, en plus de cinq pages de bibliographie, un appendice prsentant quelques textes antiques sur lamour (extraits du Banquet, du Phdre, des Lois, du Phdon et de la Rpublique de Platon; extraits du De natura rerum de Lucrce, dun fragment du stocien Musonius Rufus, du Sur lamour de Plutarque, dun fragment de Sappho et des Amours de Lucien).

Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 16/12/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)