L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Antiquité & préhistoire  

Le Kaléidoscope hérodotéen - Images, imaginaire et représentations de l'Egypte à travers le livre II d'Hérodote
de Typhaine Haziza
Les Belles Lettres - Etudes anciennes 2009 /  45 €- 294.75  ffr. / 393 pages
ISBN : 978-2-251-32670-2
FORMAT : 16cm x 24cm

L'auteur du compte rendu : Sbastien Dalmon, diplm de lI.E.P. de Toulouse, est titulaire dune matrise en histoire ancienne et dun DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien lve de lInstitut Rgional dAdministration de Bastia et ancien professeur dhistoire-gographie, il est actuellement conservateur la Bibliothque Interuniversitaire Cujas Paris. Il est engag dans un travail de thse en histoire sur les cultes et reprsentations des Nymphes en Grce ancienne.

L’Egypte du Père de l’Histoire

Typhaine Haziza, agrge dhistoire et matre de confrences dHistoire ancienne lUniversit de Caen Basse Normandie, publie dans la collection des ''tudes anciennes'' des Belles Lettres une version rvise de sa thse de doctorat effectue sous la direction dAndr Laronde, soutenue en 2001 lUniversit Paris IV Sorbonne. Elle ne reprend que les deux premires parties de la version de soutenance, rservant la troisime, consacre aux reprsentations du pharaon chez Hrodote, une publication ultrieure.

Les Histoires ou plutt, devrait-on dire, lEnqute dHrodote est une uvre qui peut apparatre comme laeule des tudes historiques, voire gographiques ou ethnographiques. Mais elle constitue pour certains un fatras de fables, bien loign de la rationalit et du srieux dun Thucydide. Il faut dire quon a bien souvent affaire un labyrinthe narratif de digressions et danecdotes, qui nous loigne fort de ce que lon attend du genre historique traditionnel. De l est ne une attitude critique, voire parfois agressive, envers ce pre bien imparfait, en fonction des critres mthodologiques actuels. Luvre fascine, mais en mme temps agace, car elle ne se laisse jamais dominer totalement. Nanmoins, le narrateur dHalicarnasse, observateur de son temps, peut, dfaut dtre un historien parfait, se retrouver convoqu comme une source prcieuse pour ltude du Ve sicle av. J.-C., voire mme pour les sicles antrieurs. Les Histoires nintressent plus seulement les hellnistes ou les pistmologues, mais aussi les gyptologues, pour qui elles peuvent constituer une source parallle et complmentaire aux documents papyrologiques, pigraphiques ou archologiques gyptiens. La difficult est que le rcit dHrodote ne trouve pas toujours de correspondance immdiate dans les donnes de lgyptologie. Face aux problmes dinterprtation que pose le texte de lcrivain dHalicarnasse, les commentateurs souponneux ont donc souvent conclu lincomprhension dun voyageur trop press, voire dventuelles inventions masquant ses ignorances.

Typhaine Haziza souhaite aller au-del des analyses dhellnistes comme Franois Hartog ou Pascal Payen. Louvrage du premier, Le Miroir dHrodote (Gallimard, 1re d. 1980), a eu le mrite de placer le rcit hrodoten dans le cadre dune approche des reprsentations, mais se rduit un angle dattaque particulier, le thme de laltrit, limit la description des Scythes. Les les nomades (EHESS, 1997) du second a le dfaut majeur, selon elle, de ramener lensemble de luvre un objectif unique. Ces essais se focalisent sur le point de vue grec et les reprsentations grecques, laissant de ct les realia des socits dcrites, auxquelles Typhaine Haziza, avec sa double comptence dhellniste et dgyptologue, accorde une attention soutenue.

On peut distinguer trois types de sources: ce quHrodote a vu de ses yeux; ce quil a pu recevoir auprs dinformateurs sur place (comme les prtres gyptiens); enfin, ce quil a pu emprunter de prcdentes descriptions de l'gypte dont celle dHcate de Milet. Pour apprhender pleinement le rcit hrodoten, il faut analyser le cadre historique gyptien, mais aussi les reprsentations grecques, sans oublier certains motifs de contes gyptiens.

La premire partie est consacre lapprhension du milieu naturel. La gographie dHrodote se veut un projet de description rationnel (chapitre I). Le regard grec et plus particulirement limportance accorde aux rflexions gographiques ioniennes est ici privilgi. Mais lauteur tente, chaque fois que possible, de confronter ce milieu aux reprsentations gyptiennes sur le sujet. Il rsulte de son analyse que la volont rationaliste des descriptions dHrodote apparat en ralit parasite par une reconstruction symbolique enracine dans les cosmologies grecque et gyptienne. Il en va ainsi de lapprhension du Nil (chapitre II), particulirement en ce qui concerne les tentatives dexplication de la crue. Derrire la description gographique rationnelle, on voit bien souvent poindre lintrusion de limaginaire (chapitre III). Ainsi, on pourra vainement rechercher la ralit de lle flottante de Chemnis, derrire laquelle il faudrait plutt percevoir un cho de rcits cosmologiques gyptiens autour de la butte primordiale. Le merveilleux ressurgit galement avec la description des eschatiai, les confins de l'gypte, vers l'thiopie ou lArabie avec son encens et ses serpents ails qui semblent faire cho des contes gyptiens. On le retrouve dans les rcits mettant en scne des animaux extraordinaires, quil sagisse du clbre Phnix, des loups de Rhampsinite (probablement en lien avec la geste osirienne) ou des rats de Sthos.

La seconde partie sintresse lapproche ethnographique de l'gypte par Hrodote. Contrairement Franois Hartog, Typhaine Haziza nanalyse pas la socit gyptienne dans le cadre dun systme daltrit induit uniquement par un regard hellnocentrique. La description hrodotenne ne rsulte pas dun simple effet de miroir, mais bien plutt dun vritable kalidoscope (do le titre du livre), compos dautant de parois rflexives que dagents crateurs de rcits. Il apparat donc ncessaire, selon lauteur, de croiser les renseignements dHrodote avec les ralits gyptiennes connues par des sources indignes et par larchologie, afin dvaluer les ventuelles distorsions. Le but nest cependant pas de reconstituer le fonctionnement de la socit gyptienne daprs lauteur grec, mais de permettre de cerner avec plus dacuit la part des reprsentations dans le portrait hrodoten des murs et coutumes gyptiennes. Il sagit de distinguer ce qui ressort des reprsentations gyptiennes savantes ou populaires de ce qui mane dune rinterprtation grecque dlments locaux mal compris ou abords par le filtre de prjugs extrieurs. Sont ainsi analyss tour tour la socit gyptienne et ses activits professionnelles (chapitre IV), la famille, la sexualit et la place des femmes (chapitre V), les cadres de vie et lurbanisme, limportance accorde aux animaux, les divertissements et la philosophie de vie, et enfin les ftes religieuses (chapitre VI).

Louvrage sachve sur plusieurs annexes utiles (repres chronologiques, chronologie gyptienne dHrodote, cartes de l'gypte et du Delta, schmas des reprsentations gographiques dHcate, Hrodote et Ephore), et une dense bibliographie de prs de quarante pages, avec des titres que lon retrouve aussi en notes de bas de page o lon regrettera seulement que les rfrences aux mythes grecs se rduisent souvent au renvoi vers le Dictionnaire de mythologie grecque et romaine de Pierre Grimal (PUF, 1re d. 1951). Un index des sources, des noms propres et des lieux termine le volume.

Typhaine Haziza convainc nous dmontrer ainsi la mixit des origines du produit hrodoten, dans lequel se rencontrent regard grec et reprsentations gyptiennes. Elle est bien consciente que nous navons pas toujours toutes les cls de lecture ncessaires sa pleine comprhension. Voyageur grec, Hrodote est fortement tributaire des cadres mentaux de son milieu culturel dorigine, mais il faut galement tenir compte de ses informateurs, Grecs d'gypte ou gyptiens. Ds lors, mme perue au travers du filtre rationnel du regard ionien, l'gypte dHrodote sinscrit dans le cadre dune tude des reprsentations et de limaginaire, avec une pluralit de regards (grec, gyptien, des classes populaires, des prtres), permettant nanmoins dapporter un nouvel clairage sur nos connaissances de l'gypte de la Basse poque.

Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 09/03/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)