L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Antiquité & préhistoire  

Celebriti - Riches, célèbres et antiques
de Romain Brethes , Laure de Chantal et Collectif
Les Belles Lettres - Signets 2010 /  13 €- 85.15  ffr. / 342 pages
ISBN : 978-2-251-03012-8
FORMAT : 11cm x 17,8cm

L'auteur du compte rendu : Sbastien Dalmon, diplm de lI.E.P. de Toulouse, est titulaire dune matrise en histoire ancienne et dun DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien lve de lInstitut Rgional dAdministration de Bastia et ancien professeur dhistoire-gographie, il est actuellement conservateur la Bibliothque Interuniversitaire Cujas Paris. Il est engag dans un travail de thse en histoire sur les cultes et reprsentations des Nymphes en Grce ancienne.

Le poids des mots, sans les photos

Achille, Cloptre, Spartacus ou Hlne de Troie furent en leur temps aussi clbres voire plus que les stars actuelles qui les incarnrent lcran, comme Brad Pitt, Elizabeth Taylor, Kirk Douglas ou Diane Kruger, qui figurent tous quatre en couverture du dernier ''Signets'' des ditions des Belles Lettres. Ce dernier ouvrage est au croisement de deux univers le plus souvent antithtiques, celui de la grande littrature des humanits classiques, et celui de la presse people, qui passionne gnralement plus les masses que les lites intellectuelles universitaires. Le propos pourra paratre futile, dautant plus que le recueil de textes et prcd dun entretien avec le clbre romancier Frdric Beigbeder. Les rapprochements oprs avec les stars et les people actuels frisent parfois lanachronisme (faire dAntigone une icne de la jeunesse rebelle, au mme titre quAlcibiade, est pour le moins os, de mme que de voir en Sardanapale une folle du dsert) et risquent de mal vieillir (se souviendra-t-on dans quelques annes de la srie Nip/Tuck?). Nanmoins, ce recueil est loccasion de dcouvrir ou redcouvrir de nombreux textes savoureux, comme la clbre description par Juvnal de la scandaleuse impratrice Messaline, qui apporte au lit imprial les relents du lupanar. (Satires, VI, 114-132).

Le premier chapitre rapproche les scoops contemporains de la gloire mais aussi des conduites hybristiques de certains hros ou mme hrones, comme Mde, dont lhistoire recle tous les ingrdients dun soap lantique: familles royales, amour passionn, trahison, folie criminelle Il opre galement un parallle entre le buzz, lvnement central appel faire toutes les unes, et la fama des Anciens, dont le double sens de rumeur perfide et de rputation rsume bien toute lambigut. Les tmoignages des historiens ou chroniqueurs sur les frasques des puissants sont rapprochs des vnements rapports par les modernes paparazzi. Les satiristes, au premier chef Juvnal et Martial, ne sont pas oublis.

Vient ensuite un chapitre sur les tendances, de qui est en hausse ou en baisse, lments dautant plus importants dans une socit du paratre, o un homme ne peut tre reconnu pour ce quil est que dans le regard dautrui. Le got du dernier chic particulirement avec les conqutes dAlexandre est mis lhonneur. Le troisime chapitre est consacr aux frasques de la jeunesse dore et des enfants de parents clbres, ayant eu une adolescence difficile ou ayant disparu trop tt. Le chapitre suivant traite des affaires tragiques et autres scandales. Les msaventures des deux familles maudites des Atrides et des Labdacides sont rapproches de la clbre srie amricaine Dallas (qui avait dj eu les honneurs du comparatisme avec Homre grce Florence Dupont, dans un livre de 1991 Hachette - rdit en 2005 - Kim). Les scandales financiers (Verrs), politiques (Socrate, Catilina, Jules Csar, Hliogabale) et sexuels (Csar mari de toutes les femmes et femme de tous les maris, Tibre Capri, Messaline, Clodius dguis en femme aux ftes de Bona Dea, Marc Antoine ou Sardanapale) sont galement voqus.

Le cinquime chapitre traite des paradis sensuels et artificiels que provoquent le sexe et les drogues (lopium tait connu de Marc-Aurle), mais aussi des toiles de larne qutaient alors les gladiateurs, sans parler des acteurs de thtre et surtout les mimes, qui taient autant vnrs par le public que marginaliss dans la socit. Les gourous ne sont pas oublis, linstar de lAlexandre se prtendant, chez Lucien, prophte et porteur de la parole du dieu Glycon. Le chapitre suivant met en scne les dandys et les nouveaux riches. Lun des plus tonnants du premier groupe est lhermaphrodite Favorinos dArles, tandis que le clbre Trimalcion du Satirycon rgne en matre sur le second groupe. Il ne faut pas stonner de voir apparatre aussi des intellectuels paillettes, souvent engags dans des guerres intellectuelles faisant rage entre sectes philosophiques.

Le septime chapitre est consacr aux ttes couronnes et aux couples mythiques, parmi lesquels se dgagent les figures de Didon et Ene, Alexandre et Roxane, Aspasie et Pricls, ou encore Cloptre et Marc Antoine. Les deux derniers chapitres, un peu plus fourre-tout, sintressent dune part ltiquette et aux bonnes manires, mais aussi au luxe et aux bijoux, aux banquets grecs, bien mesurs en comparaison des orgies romaines; dautre part aux conseils de beaut, aux signes divins et autres horoscopes apprcis par certains grands hommes, ainsi quaux belles demeures dont le faste frise souvent la dmesure.

Une annexe prsente lOlympe comme un paradis people, se dlectant des frasques des dieux, et plus particulirement des infidlits de Zeus et de ladultre dArs et dAphrodite. A la suite dun Whos who antique rcapitulant les principales personnalits dont il a t question dans le recueil, on trouve les traditionnels auteurs du signet et une bibliographie permettant daller plus loin, o les sources antiques prennent le pas sur les tudes modernes. Il nest pas besoin de prciser que le tout forme un florilge plus agrable lire que Voici, Gala ou Paris Match, mme sans photos...

Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 07/09/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)