L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Antiquité & préhistoire  

Le Savoir grec - Dictionnaire critique
de Pierre Pellegrin , Geoffrey Lloyd , Jacques Brunschwig et Collectif
Flammarion 2011 /  29 €- 189.95  ffr. / 1247 pages
ISBN : 978-2-08-126508-0
FORMAT : 14cm x 20cm

L'auteur du compte rendu : Sbastien Dalmon, diplm de lI.E.P. de Toulouse, est titulaire dune matrise en histoire ancienne et dun DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien lve de lInstitut Rgional dAdministration de Bastia et ancien professeur dhistoire-gographie, il est actuellement conservateur la Bibliothque Interuniversitaire Cujas Paris. Il est engag dans un travail de thse en histoire sur les cultes et reprsentations des Nymphes en Grce ancienne.

Somme hellénique

Les ditions Flammarion rditent dans un format et un prix plus modestes la somme parue en 1996 sous le titre Le Savoir grec. Ce livre reli au prix relativement lev tait puis depuis longtemps. A partir dune ide lance la fin de la dcennie 1980 par Louis Audibert, alors directeur ditorial chez Flammarion, le projet tait doffrir un grand livre de synthse sur la pense grecque, adress un public clair, mais plus large que le cercle des seuls universitaires spcialistes de lAntiquit. La direction de louvrage fut confie Jacques Brunschwig, historien de la philosophie antique disparu en 2010, Geoffrey Lloyd, professeur lUniversit de Cambridge, et Pierre Pellegrin, philosophe, qui ont runi une quarantaine de contributeurs venant la fois du monde anglo-saxon (Britanniques, Amricains) et du monde latin (Franais, Italiens).

Il sagit ici surtout de regarder les faons dont les Grecs se sont regards eux-mmes. Le livre sorganise en quatre grands chapitres. Le premier, mergence de la philosophie, pourrait paratre accorder une place immrite la philosophie au dtriment de la science, sauf que la coupure entre ces deux concepts ne correspond gure aux catgories indignes de lAntiquit, malgr lvolution de lpoque hellnistique qui va vers une plus grande spcialisation des savoirs. Plusieurs articles (Images et modles du monde, Mythe et savoir) dcrivent le fond, populaire et mythique, partir duquel se dtache la Figure du philosophe, si diffrente de sa reprsentation contemporaine. Dautres articles (La nature et ltre, La connaissance, Lthique) offrent un premier et large balisage des principaux domaines dans lesquels lmergence de la philosophie sest accomplie.

Le deuxime chapitre traite du champ politique. Ce nest pas lanalyse historique de la naissance des cits qui est ici privilgie, non plus que le dveloppement des institutions, mais plutt la rflexion sur ces vnements et la justification thorique et pratique de ces institutions, la dfinition des rles varis entre lesquels se partagent laction et la pense politique (Figures du politique), la confrontation tantt conflictuelle, tantt harmonieuse, entre les pratiques de la vie civique et lidologie dont elles se parent (Lhomme est un animal politique), ou encore la question de lengagement ou du dsengagement du sage par rapport la cit (Le sage et la politique lpoque hellnistique). Le troisime chapitre, La recherche et les savoirs, propose dabord quelques vues densemble sur les cadres institutionnels et conceptuels du savoir grec (Lieux et coles du savoir, Observation et recherche, La dmonstration et lide de science). Viennent ensuite une srie darticles sur les diffrentes branches du savoir grec, rangs dans lordre alphabtique, depuis lAstronomie aux Thories du langage, en passant par la Cosmologie, la Gographie, lHarmonique (plutt que la musique), lHistoire, la Logique, les Mathmatiques, la Mdecine, la Potique, la Rhtorique, et la Technologie, sans oublier la Thologie et divination ou les Thories de la religion.

Dans le chapitre final, Figures et courants de pense, on trouve une srie darticles consacrs aux principaux philosophes et savants, ainsi quaux principaux mouvements intellectuels. Il est fait place des savants (Archimde, Euclide, Galien, Hippocrate, Ptolme) et des historiens (Hrodote, Thucydide, Polybe) autant qu des philosophes (Anaxagore, Aristote, Dmocrite, Diogne, Empdocle, Epicure, Hraclite, Parmnide, Platon, Plotin, Plutarque, Protagoras, Pyrrhon, Socrate, Znon dEle) et des coles de pense varies (les Socratiques, lAcadmie, laristotlisme, les commentateurs antiques dAristote, les Milsiens, les platonismes, le pythagorisme, le scepticisme, la sophistique, le stocisme), sans parler des rapports des Grecs avec les autres systmes de pense (hellnisme et judasme, hellnisme et christianisme, hellnisme romanis, pense grecque et pense arabe).

Louvrage a subi quelques changements avec cette rdition, afin de tenir compte des volutions de la recherche. Wilbur Knorr ntant plus l pour modifier son article, Roshdi Rashed a rdig une nouvelle notice sur les mathmatiques. Leur tude nest en effet plus centre sur le seul Euclide, et il faut tenir compte des grands mathmaticiens postrieurs, dont les textes grecs originaux ont disparu, mais qui nous sont connus par des traductions arabes. Dans le domaine de la philosophie, la nouvelle dition prend en compte louverture de nouveaux champs et de nouvelles perspectives, comme lintrt plutt rcent pour les commentateurs grecs de Platon et dAristote, notamment les noplatoniciens des IVe et Ve sicles ap. J.-C. Il est galement important quun tel ouvrage fasse au moins allusion aux relations entre la pense grecque et la ralit culturelle romaine, analyses notamment par Carlos Lvy travers la figure de Cicron, intellectuel romain dont limportance culturelle est particulirement exceptionnelle.

A part ces ajouts et modifications, la plupart des articles de la premire dition ont t conservs, mais les auteurs les ont gnralement revus, sans en changer la longueur et en compltant la bibliographie. Quelques articles ont t remplacs par dautres sur des sujets identiques ou voisins. Dautres encore, quoique excellents, ont t supprims, car sloignant quelque peu du but rflexif de louvrage (ceux de Claude Moss, sur lInvention de la politique et de Paul Cartledge sur Utopie et critique de la politique), ou tant remplacs ou fondus avec dautres (ainsi de la contribution de John Dillon sur Ltre et les rgions de ltre, fusionne en quelque sorte avec larticle Physique rdig par Pierre Pellegrin, ou lentre Xnophon rdige par Donald Morrisson, qui a laiss la place une entre plus large sur les Socratiques, due Louis-Andr Dorion).

La chronologie, les deux cartes du monde grec classique et du monde grec hellnistique, lindex des noms et celui des notions, de mme que la table des auteurs, contribuent aussi faire de ce livre un ouvrage de rfrence et un outil de travail utile, en plus dune somme darticles la lecture agrable et stimulante.

Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 28/02/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)