L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset   

Chantons sous l'Occupation
de Isabelle Doré-Rivé
Somogy 2004 /  16 €- 104.8  ffr. / 64 pages
ISBN : 2-85056-720-5
FORMAT : 23x20 cm

L'auteur du compte rendu : ric Alary, agrg dhistoire, docteur s Lettres de lIEP de Paris (sa thse sur la ligne de dmarcation a t publie en 2003 chez Perrin), est professeur en Lettres Suprieures et en Premire Suprieure au lyce Camille Gurin de Poitiers.

La chanson, un moyen pour observer la vie des Français pendant la Seconde Guerre mondiale

Lhistoire culturelle en France pendant loccupation est riche de plusieurs publications importantes, dont celle du collectif dirig par Jean-Pierre Rioux (La Vie culturelle sous Vichy, Complexe, 1992). La chanson sous tous ses aspects est finalement assez peu tudie. Les Franais ont connu une vie quotidienne sombre avec son lot de privations et de servitudes multiples lies la pnurie alimentaire, la solitude, aux lois de Vichy et des Allemands, au compartimentage du pays, etc. Pour autant, les Franais ont normment lu et sont alls au thtre, au cinma, mais ils ont aussi couter des chansons trs diverses par le contenu des textes.

Louvrage dillustrations est accompagn dun texte court, simple, mais trs utile. Il a t publi comme le catalogue de lexposition organise par le Centre dHistoire de la Rsistance et de la Dportation de Lyon, prsente en 2003-2004. La qualit iconographique est bonne.
Cest une premire approche utile de la question de la chanson depuis 1939 jusquaux temps de loccupation allemande ; Fernandel et Marie Bizet tentent de distraire les soldats franais sur la ligne Maginot pendant la drle de guerre. A larrire, Maurice Chevalier chante a fait dexcellents Franais. Puis lexode suscite une chanson Le Petit rfugi , qui voque le sort des enfants abandonns.

Le plan reprend de grands thmes dtude tels que la chanson comme tmoin dune priode, la chanson de propagande du rgime de Vichy, la chanson de varit comme moyen dvasion pour des Franais la vie morose la radio fut un excellent porteur des paroles de joie- et, enfin, la chanson de la Rsistance et de la Libration.
Cette initiative est unique, car elle se propose de prsenter la diversit des chansons sous loccupation, tantt moyen dvasion, tantt outil des propagandes et des compromissions. A lvidence, lobjectif de louvrage nest pas celui dune recherche universitaire ou dun livre savant, mais il est bon de rendre compte dune atmosphre : celle des cabarets, des guichets, des studios de production, des magasins de disques, des vendeurs de partitions la bonne ide du livre est de reproduire des partitions comme celle de Hitler Yop la Boum, chanson de 1943- etc. Lengouement pour la chanson est national ; le carrefour principal des chanteurs est Paris, mais la province possde aussi ses lieux de reprsentations musicales. Le livre ne loublie pas.

La chanson est un observatoire important des comportements des artistes et des Franais qui demandent davantage de productions culturelles. Les enfants doivent entonner le nouvel hymne Marchal, nous voil crit par Charles Courtioux et Andr Montagard ; des chanteurs sont envoys en Allemagne pour distraire les prisonniers de guerre ; dautres gaient les soires des dignitaires du Reich rsidant Paris.
Les Franais tentent doublier leurs problmes quotidiens avec des chansons comme Seul ce soir de Lucienne Delyle ou a ira mieux demain ! de Daniel Clrice. Malgr les malheurs et les destructions dues aux bombardements, les chanteurs somment les spectateurs de tenir bon. Fernandel essaie de faire rire avec Les jours sans.

Si des chanteurs ne sengagent pas vraiment pour la cause allemande ou vichyste, ils continuent cependant faire comme en temps de paix ; il y a une sorte dadaptation la situation. A ct de ces chanteurs pragmatiques et profiteurs, il y a tous ceux qui rsistent avec le chant Radio Paris ment, Radio Paris est allemand, Joseph Kessel, Maurice Druon et Anna Marty travaillent pour proposer Le chant des partisans. De leur ct, les chanteurs juifs, interdits de vivre leur passion, doivent sexiler.

Au total, le livre est un moyen de se cultiver rapidement sur un sujet immense, qui mriterait des travaux historiques de grande ampleur afin de dvelopper autrement et avec davantage de nuances les facettes multiples de la chanson franaise entre 1939 et 1945.

Eric Alary
( Mis en ligne le 12/03/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)