L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset   

Les Campagnes dans les sociétés européennes - France, Allemagne, Espagne, Italie (1830-1930)
de Frédéric Chauvaud , Jean-Claude Caron et Collectif
Presses universitaires de Rennes - Histoire 2005 /  20 €- 131  ffr. / 270 pages
ISBN : 2-7535-0172-6
FORMAT : 15.5 x 22 cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est matre de confrences luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

La terre au travail

Vertu des questions de concours, elles amnent nombre de publications sur le sujet du jour : manuels synthtiques, colloques dopportunit, tables rondes problmatises bref, elles offrent des chercheurs loccasion, pour un temps assez bref, de proposer une synthse des travaux existants et des pistes explores, ainsi quun point de vue sur une historiographie. On quitte ainsi le cercle des spcialistes pour un public peut tre moins critique mais plus exigeant, celui des candidats. Et actuellement, ce sont les campagnes qui sont lhonneur avec la question au programme du CAPES et de lagrgation 2005/2007 : les campagnes dans les volutions sociales et politiques en Europe, des annes 1830 la fin des annes 1920 : tude compare de la France, de lAllemagne, de lEspagne et de lItalie. Dans la foule de nombre dditeurs, les Presses universitaires de Rennes profitent de loccasion pour publier sous la forme dun ouvrage de synthse un ensemble darticles manant de divers spcialistes universitaires franais et trangers sur la question, comme un tat des lieux de la recherche. Prcisions demble quil ne sagit pas l dun manuel, mais dun complment sous forme darticles.

Demble, louvrage dmarre par une introduction programmatique. La dmarche est ncessaire : cet expos problmatique permet de dfricher la question et la manire de la comprendre. Dfinition des termes (la campagne, le paysan et ses reprsentations, les socits rurales, modernisation, mancipation) et articulation des divers niveaux danalyse (les plans local, rgional national et europen) : tout cela permet aux tudiants comme aux enseignants de saisir les enjeux du sujet. La dimension comparatiste entre les diverses nations paysannes, autre axe majeur de la question, est galement envisage, mais de ce point de vue, louvrage laisse un peu sur sa faim (cest du reste le cas pour la plupart des publications sur la question). La bibliographie finale, classe par pays et par thmes, relativement dveloppe tout en restant accessible, constitue lannexe indispensable ce qui sapparente une confrence inaugurale.

La premire partie de louvrage traite de lhistoriographie de la question : figure impose pourrait-on dire, mais qui ne doit pas virer la bibliographie commente. A cet gard, P. Cornu et J-L. Mayaud ont choisi une approche thmatique originale en sintressant une notion, centrale, lagrarisme, dans la France et lAllemagne de lre industrielle. Il sagit dune rflexion au confluent de lhistoire sociale et de lhistoire politique, dans la foule des travaux pionniers de P. Barral, sur la dfinition mme de la campagne comme objet historique, sociologique et, somme toute, scientifique aprs un discours assez convenu sur la question rurale, sa lgitimit scientifique et son intrt pdagogique (ce besoin de toujours justifier les questions de concours par une hypothtique attente du public devient risible, quand on connat les modalits du choix des questions). Si le jargon sociologique est souvent au rendez-vous (sans les rfrences bibliographiques adquates), la rflexion est utile et illustre un premier rapport des campagnes lEtat comme la modernit politique.

Les articles suivants, portant sur les autres pays au programme, sont plus classiques. Une dception pour lAllemagne, pour laquelle Mme Aldenhoff-Hbinger se contente dune banale liste douvrages en allemand, sans esquisser le moindre raisonnement historiographique. Par contre, lhistoriographie italienne est fort bien dcortique dans larticle de Simone Visciola qui fait le point avec efficacit pour le public franais.

Une deuxime partie sattaque au grand sujet de la modernisation des campagnes, modernisation envisage principalement de manire politique : larticulation entre le local et le national, le processus de politisation, lidal rformiste dans lEspagne librale et enfin, comme un aboutissement, lirruption de la guerre et les bouleversements de laprs-guerre. Les articles se compltent : si N. Petiteau traite surtout du premier XIXe sicle et ne pousse gure au-del des annes 1830, elle introduit bien le bel article de L. Le Gall, mise au point la fois historiographique et problmatique sur la notion de politisation en partant des travaux de M. Agulhon, et qui rendra bien des services. Le pendant espagnol, esquiss par Ramon Villares, entre dans le vif du sujet (et dautant plus utilement que les rfrences espagnoles en langue franaise sont rares) mais il suppose une certaine connaissance du XIXe sicle espagnol. Enfin, larticle dric Kocher-Marboeuf, en connexion avec le sujet prcdent sur les guerres, est lun des plus stimulants, en ce quil esquisse une synthse sur trois pays, autour dun thme, et dune priode, celle de la Grande Guerre et des annes 20 : Les campagnes dans les socits europennes (France, Italie, Espagne, 1914-1929). La prsentation ne sattarde par sur les faits, mais sintresse aux conceptions, aux reprsentations de la guerre et de laprs-guerre, avant dlaborer un bilan, pas forcment ngatif, de la Grande Guerre des paysans.

Dans un troisime temps, louvrage sintresse aux conflits, et, plus gnralement, aux rapports sociaux au sein de la communaut rurale. Ainsi, F. Chauvaud esquisse une riche typologie des conflits dans la socit rurale, du conflit souterrain jusqu la crise de 1907, point dorgue de lopposition entre lEtat et les campagnes. J.C. Farcy livre, dans un article sur la jeunesse au village, un utile rsum de son petit ouvrage de 2004 sur la question (La Jeunesse rurale dans la France du XIXe sicle). Enfin, lanticlricalisme au village tudi par J. Grvy permet daborder, la marge, la question religieuse au village, trangement absente en tant que telle est-ce leffet dun rejet idologique ? - mais que lon retrouve dans de nombreux articles (le cur de campagne est malgr tout une valeur sre de la socit rurale). Larticle, trs synthtique, voque les rapports entre religion officielle et religion populaire, thorisant ainsi une spcificit des pratiques religieuses (la foi des humbles) dans lespace rural, et la politisation progressive des identits religieuses comme des consciences.

A partir de quand estime-t-on quun ouvrage de concours est indispensable ? Celui-ci nest pas la synthse europenne attendue (rve mme) par les candidats aux concours, mais il livre des analyses ponctuelles, certaines stimulantes, dautres plus attendues. Il semble donc ncessaire de le connatre, de le pratiquer et de savoir quel moment, tant lcrit qu loral, il convient de lutiliser, comme un bon colloque sur ces questions. Quant aux amateurs dhistoire rurale et aux chercheurs en ce domaine, louvrage les intressera forcment, comme une somme de travaux dans un secteur qui semble tout de mme un peu dlaiss.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 27/04/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)