L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Moyen-Age  

Présence de l'Au-delà - Une vision médiévale du monde
de Henri Platelle
Presses universitaires du Septentrion - Histoire et civilisations 2004 /  22.50 €- 147.38  ffr. / 350 pages
ISBN : 2-85939-852-X
FORMAT : 16x24 cm

L'auteur du compte rendu : ATER luniversit de Paris-IV Sorbonne, Claire Lamy prpare une thse sous la direction de Dominique Barthlemy, sur labbaye de Marmoutier en Blsois, Touraine et Anjou et son environnement social de la fin du Xe sicle au milieu du XIIIe sicle.

Vie et mort aux temps médiévaux

Aprs la publication de Terre et Ciel aux Anciens Pays-Bas (Lille, 1991), voici un second recueil darticles du chanoine Henri Platelle, Prsence de lau-del, une vision mdivale du moyen ge, publi aux presses universitaires du Septentrion. Louvrage rassemble 18 articles, publis entre 1977 et 1999, classs autour de trois thmes, les mentalits religieuses, les structures religieuses et les modles religieux, sur lesquels le chanoine Platelle a travaill en parallle tout au long de sa carrire.
Louvrage est sduisant, les titres des articles, originaux et intrigants : le chanoine matrise lart de lintrigue historique et saisit la curiosit du lecteur, avec des titres prometteurs, qui ne manquent pas dhumour : Agobard vque de Lyon, les soucoupes volantes et les convulsionnaires ; elle tait belle et bonne, elle aimait le Christ : que savons nous au juste de sainte Wautru ?. Il sait tre attentif aux expressions, premire vue anodines, et constitue partir delles des dossiers de documents passionnants quil exploite avec rigueur au fil de ses articles.

Lensemble des articles, rassembls sous ce titre de Prsence de lau-del, thme de recherche de prdilection de cet historien, montre en effet combien tout au long du moyen ge, la frontire entre morts et vivants, entre ici bas et au-del, est tnue. Les morts appartiennent lhorizon quotidien des vivants, que ce soit par le biais des saints morts et de leurs reliques (il analyse le rle des reliques dans le fonctionnement de la justice du XIIe sicle partir du recueil des miracles de sainte Rictrude, ou nous familiarise avec le trait critique des reliques du moine Guibert de Nogent, mort en 1124), par celui des imposteurs qui prennent la place de vivants disparus, ou encore par le rle des femmes dans lorganisation liturgique de la memoria familiale. La partie relative aux structures religieuses sloigne en partie du thme du recueil, avec deux des quatre articles relatifs lencadrement ecclsiastique des populations ; les deux autres articles (sur les miracles de sainte Rictrude et sur le rle des pouses dans la memoria familiale) sinscrivant, eux, bien dans le thme densemble du recueil.

Les tudes successives mettent en uvre aussi bien des sources hagiographiques que juridiques, ou iconographiques, que lauteur commente avec aisance et finesse. Il parcourt un large moyen ge, depuis les mrovingiens jusqu la fin de la priode, manifestant une curiosit desprit et une matrise des problmatiques tout fait remarquable. A la lecture de ce riche recueil, on a trs envie de rapprocher la figure dHenri Platelle de celle de Thomas de Cantimpr qui lauteur a dailleurs dj consacr plusieurs tudes (dont une dans ce recueil : Une vision mdivale : les historiettes du Livre des abeilles de Thomas de Cantimpr (pp.137-158)). Constatant lapparent dsordre qui caractrise la compilation dhistoriettes du Livre des abeilles, Henri Patelle dmontre que Thomas de Cantimpr sest efforc avant tout de rendre visible lordre divin rgnant ici-bas. En un sens, ce nest gure diffrent dans la dmarche, de ce que fait Henri Platelle. Celui-ci au-del du foisonnement des sources et par la diversit de ses interrogations, sefforce de saisir cette socit mdivale quil analyse ici travers ce thme transversal des relations entre morts et vivants.

Sa mthode est rigoureuse. Il commence systmatiquement par prsenter les diffrentes sources sur lesquelles il s'appuie, puis en extrait les lments ncessaires sa dmonstration, avant de proposer sa synthse. Il propose tantt des tudes de type monographique (sur le trait des reliques de Guibert de Nogent, sur le Livre des abeilles de Thomas de Cantimpr, ou le livre des miracles de sainte Rictrude) ou bien des dossiers denses et patiemment constitus, autour de pratiques tonnantes (la cruentation ou les impostures) quil nhsite pas suivre sur plusieurs sicles, parfois au-del du moyen ge (Il prolonge son enqute dans le XVIIIe sicle lorsquil tudie le phnomne de cruentation, c'est--dire de saignement des cadavres en prsence des coupables). Ainsi dans son tude sur limposture, il part de quelques dossiers premire vue anecdotiques (limposture de Baudouin dArdres en 1176, ou celle de Jean de Vierzon en 1308) pour finalement montrer, de faon plus gnrale, que ces affaires renvoient au problme de lauthenticit et de la conception quen a cette socit. Celui-ci se pose en termes trs diffrents des ntres : ce ntait pas tant le vrai tout prix qui tait recherch, mais plutt une vrit acceptable et accepte par la socit. Une remarque que lon peut notamment conserver lesprit en effet lorsque lon considre la question des faux ou des interpolations en diplomatique.

Lintrt des travaux dHenri Platelle tient largement sa capacit reprer et isoler, dans les sources hagiographiques souvent strotypes, des citations significatives de cette mentalit mdivale dont il sefforce de prciser quelques caractres. Ses tudes ne visent pas lexhaustivit, il slectionne avec soin les dossiers, et ses tudes sont animes par un grand souci de clart et de prcision. Ce qui en rend la lecture agrable, sans rien cder la qualit et la rigueur. On pourra terminer en soulignant quelques particularits de ce recueil : la place prdominante des rgions septentrionales dans ses travaux, en particulier la Flandre, qui est le terrain de recherches privilgies de lauteur ; sa sensibilit la question des femmes et de lhistoire des femmes auxquelles il consacre ici trois belles tudes (sur la fonction de lpouse, la figure de sainte Waudru, la comtesse dAlenon) ; lintrt pour les questions judiciaires, non dmenti depuis sa thse sur labbaye de Saint-Amand. Enfin, ce recueil a lavantage et la qualit doffrir un grand nombre de sources traduites par lauteur. On signalera ici encore les larges extraits comments du Livre des abeilles de Thomas de Cantimpr et du recueil des miracles de sainte Rictrude.

Claire Lamy
( Mis en ligne le 01/03/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)