L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Moyen-Age  

Comment suivre Dieu quand Dieu n'est pas là ? - L'éloignance de Mechthild de Magdebourg (XIIIe siècle)
de Waltraud Verlaguet
Cerf - Sagesses Chrétiennes 2006 /  15 €- 98.25  ffr. / 106 pages
ISBN : 2-204-07986-3
FORMAT : 12.5x19,5 cm

L'auteur du compte rendu : Emmanuel Bain est agrg dhistoire ; il est actuellement allocataire-moniteur lUniversit de Nice Sophia-Antipolis, o il prpare une thse en histoire mdivale.

Une mystique de l’absence !

Mechthild de Magdebourg est peu connue, bien quelle prsente une pense plutt originale. Waltraud Verlaguet, auteur dun doctorat de thologie sur cette mystique du XIIIe sicle, et traducteur de son uvre (ed. Jrme Million, 2001), offre ici une commode introduction son tude.

Ce bref ouvrage comprend deux parties. La premire est une introduction historique. Lauteur prsente dabord la vie de Mechthild, ne vers 1207 dans la petite noblesse de la rgion dHelfta, qui se fait bguine avec larrive des ordres mendiants, commence crire vers 1250, et rejoint le monastre cistercien dHelfta vers 1271, puis le couvent dominicain de Halle, avant de mourir vers 1283. Le deuxime chapitre prsente le contexte de lcriture : le contexte politique un Empire perturb ; culturel celui de la littrature courtoise et du dveloppement des langues vernaculaires auquel participe Mechthild puisquelle crit La Lumire fluente de la divinit en allemand ; contexte spirituel enfin marqu par lessor des formes de religiosit fminine. Le troisime chapitre dcrit quelques caractristiques de la mystique de Mechthild, notamment le dialogue, qui traduit une meilleure comprhension de soi et une plus grande attention la subjectivit.

La seconde partie de louvrage est une anthologie brivement commente qui permet de dcouvrir la spiritualit de Mechthild. W. Verlaguet montre comment le problme principal est celui de labsence de Dieu, face auquel la rponse de la mystique volue. Elle reprend dabord les thmatiques des noces mystiques et du jeu rotique prsent aussi bien dans la littrature mystique que courtoise. Labsence de Dieu est alors attente qui fait crotre le dsir et permet la purification, rcompense par des moments dunion qui suivent un processus dascension dans lequel la matrise du corps a une place centrale.

Mais loriginalit de Mechthild rside dans ce que W. Verlaguet dsigne par le terme dloignance. Il sagit dun loge de la sparation, qui apparat comme la poursuite mme et la ralisation de llan damour : La nature de lamour cest quil scoule dabord de douceur, quil devient ensuite riche en connaissance et quil devient enfin insatiable de rprobation (p.96). Mechthild en vient ici souhaiter lloignement de Dieu, labandon total de lhomme et son complet rejet, qui sont, paradoxalement, le point de rencontre mme avec la Knose du Christ. Cest ce paradoxe que ce livre permet dapprocher.

Emmanuel Bain
( Mis en ligne le 19/06/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)