L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Moyen-Age  

Au nom de Saint François - Histoire des Frères mineurs et du franciscanisme jusqu'au début du XVIe siècle
de Grado-Giovanni Merlo
Cerf - Histoire 2006 /  34 €- 222.7  ffr. / 414 pages
ISBN : 2-204-07860-3
FORMAT : 14,5cm x 23,5cm

Traduction de Jacqueline Gral.

L'auteur du compte rendu : Emmanuel Bain est agrg dhistoire ; il est actuellement allocataire-moniteur lUniversit de Nice Sophia-Antipolis, o il prpare une thse en histoire mdivale sur les fondements bibliques du discours ecclsiastique sur riches et pauvres aux XII-XIIIe sicles.


Une synthèse de référence

Enfin !, a-t-on envie de dire en voyant la publication de cette synthse sur lhistoire de lordre franciscain au Moyen ge ! En effet la bibliographie gnrale en franais sur ce sujet tait dune triste pauvret, que la traduction, en 2004, de la vieille synthse dIriarte ne venait pas combler. Celle-ci ne supporte pas la comparaison avec celle de G. G. Merlo, publie en 2003 en italien, et qui vient dtre traduite en franais. G. G. Merlo est un grand historien, spcialiste internationalement reconnu de lhistoire religieuse mdivale. Il est lui-mme l'un des acteurs du renouveau des tudes franciscaines, particulirement sensible en Italie.

Certes le plan est classique et attendu pour cet ouvrage qui traite de lhistoire des Frres mineurs des origines au dbut du XVIe sicle. Le premier chapitre aborde le franciscanisme originel jusqu la canonisation de Franois (1228). Les trois chapitres suivants, qui forment le cur de louvrage, stendent jusquau pontificat de Jean XXII (1er tiers du XIVe sicle), dont les dcisions lencontre des Spirituels marquent un tournant dans lhistoire de lOrdre. Au cours de ce long XIIIe sicle, G. Merlo prsente les diffrents aspects du franciscanisme : son expansion, son insertion dans les milieux urbains et universitaires, son dveloppement institutionnel au sein de lglise, la naissance de lOrdre de Sainte-Claire et du Tiers-Ordre, pour finir sur les conflits entre Communaut et Spirituels. Le cinquime chapitre est consacr aux XIV-XVe sicles, marqus notamment par lessor de lObservance. Le dernier chapitre est consacr au XVIe sicle, qui impose la suprmatie institutionnelle des Observants, mais voit en mme temps le spectaculaire dveloppement des Capucins. Louvrage se clt sur la prsence des Frres dans le Nouveau Monde et les rapports complexes avec la Rforme. Le cadre gographique retenu est bien celui de lOccident, et lauteur, dans un louable souci dexhaustivit, sest efforc rgulirement de distinguer les volutions de lordre selon les diffrents pays.

Mais la principale qualit de cette synthse est davoir intgr la plupart des problmatiques rcentes qui ont chang la vision des Franciscains. Il aborde ainsi lessentiel des rflexions, mdivales et contemporaines, sur lidentit franciscaine. Sont cits les travaux rcents sur lutilisation de limage de Franois, et sur la thorie franciscaine de la pauvret. Ce dernier aspect est pleinement li aux thories sociales des Mineurs, et ltude de leur rle dans la justification des activits commerciales et de la richesse nest pas oublie. De mme leur implication dans les affaires politiques, appuye sur une conception de la pauvret qui lgitime leur action politique, est elle aussi traite. Enfin, G. Merlo a privilgi un aspect sur lequel il a particulirement travaill : celui de la tension entre tentation rmitique et implication dans la socit urbaine.

Cette traduction met donc la disposition des lecteurs franais une synthse sur lhistoire des Mineurs au Moyen ge, la fois complte et parfaitement informe des nouveauts de la recherche. Nous pouvons seulement regretter quun tel ouvrage, qui sadresse certes un grand public, mais aussi aux universitaires et aux chercheurs comme le rappelle la prsence, ct de la traduction en franais, des citations en latin ne comporte aucune note. Le lecteur aura ainsi bien des difficults pour approfondir telle notion spcifique, et il est assez frustrant de savoir quun historien rcent a dfendu telle ou telle position sans savoir de qui il sagit ! Ce dfaut tait partiellement compens dans la version italienne par la prsence pour chaque chapitre, en fin de volume, dune bibliographie commente. Si le classement est rest identique, le commentaire a malheureusement disparu de la version franaise. En revanche, celle-ci mentionne les traductions franaises, ce qui est bien utile. On regrettera enfin que la lecture ne soit pas servie par un style plus alerte, mais lessentiel tait dj de proposer louvrage en franais

Emmanuel Bain
( Mis en ligne le 11/10/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)