L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Moyen-Age  

la France médiévale - Institutions et société, 2ème édition
de Jean-François Lemarignier
Armand Colin - "U" 2000 /  29.01 €- 190.02  ffr. / 426 pages
ISBN : 2-200-25128-9

Féodalité et Etat au Moyen Âge

Armand Colin vient de rditer le clbre manuel et ouvrage de synthse de Jean-Franois Lemarignier consacr l’histoire des institutions mdivales. Elle ne diffre, quant son contenu, de la premire dition de 1970 que dans la mesure o elle intgre un supplment bibliographique de dix pages. Son sous-titre original, "Institutions et Socit", disparat par ailleurs de la couverture pour se rfugier dans les pages intrieures. Ceci probablement afin de ne pas faire double-emploi avec le "Pouvoirs et Institutions de la France mdivale", que l’on doit O. Guillot, Y. Sassier et A. Rigaudire.

Et en effet, l’on est en droit de se demander si ce dernier et monumental ouvrage, la fois plus rcent (1994) et plus dvelopp, embrassant toute l’histoire de la pense politique, du gouvernement et de l’administration royale au Moyen ge, ne rend pas obsolte et dpass celui de Lemarignier. Ces deux livres sont par ailleurs l’oeuvre de professeurs d’histoire du droit, et la filiation est d’autant plus vidente qu’O. Guillot a t l’lve de Lemarignier.

Malgr cela, la France mdivale a t un jalon essentiel de la redcouverte de l’histoire politique et institutionnelle. Cette remise l’honneur s’est faite travers une dmarche originale. Lemarignier s’emploie en effet constamment remettre en perspective l’volution des institutions avec l’histoire de la pense politique et des changements sociaux et conomiques qui ont marqu le Moyen ge. Tous ces facteurs sont ce point indissociables que, sur une longue priode, il est souvent difficile de distinguer causes et consquences, tant elles se contaminent et se renforcent mutuellement. L’auteur russit pourtant dmler trs efficacement l’cheveau de ces grandes tendances par la rigueur de l’argumentation et du plan, sans cesse justifi et comment.

Les lments de la dmonstration s’enchanent avec harmonie et matrise, et de constants renvois renforcent encore la cohsion de l’ensemble, vritable statue d’airain, fondue d’une seule pice sans que cela en ait altr la souplesse. A chaque concept, correspond un exemple, un terme prcis, une priodisation stricte.

L’histoire de la naissance de la fodalit, puis du renouveau de l’autorit royale et de l’ide d’tat, permis par la redcouverte du droit romain partir du XII sicle, est au centre du manuel de Lemarignier. Les tapes du morcellement territorial, l’mergence de la recommandation et de la vassalit, le passage de celle-ci la fodalit classique sont parfaitement mises en lumire, bannissant toutes les gnralisations, approximations, amalgames et anachronismes trop frquents. L’auteur montre comment on est pass du fidle au vassal et du bnfice au fief, qui devient peu peu le fondement de la fodalit, aux dpens des liens d’homme homme.

A partir de la fin du XI sicle, c’est le fief qui fait le vassal et conditionne ses obligations envers le seigneur il n’est plus une rcompense donne en contrepartie de la fidlit. On retrouve l les ides exprimes par F-L Ganshof dans Qu’est-ce que la fodalit ? paru en 1944. L’appropriation des droits rgaliens, l’volution du statut juridique des fiefs et des principauts, la thorisation, puis l’tablissement d’une hirarchie fodale qui redonne au roi sa prminence, sont galement exposs en dtail. On n’oubliera pas non plus l’tude du gouvernement royal au XI sicle, objet de l’un des plus clbres livres de l’auteur, dans lequel il dcrit le passage progressif d’une monarchie de type carolingien une monarchie fodale qui s’appuie sur un domaine royal reconquis et pacifi.

La mthode comparative de Jean-Franois Lemarignier s’applique tout aussi heureusement la priode suivante, marque par l’essor de la monarchie. En effet, la rforme grgorienne, la renaissance du droit romain, ainsi que le dveloppement du commerce et de l’conomie montaire l’ont grandement aid et soutenu, ce qui rend leur tude en parallle indispensable. L’auteur montre la faon dont les rois ont exploit toutes les possibilits offertes aussi bien par le droit fodal que par le droit romain pour imposer leur suzerainet aux arrire-vassaux, puis leur souverainet l’ensemble de ce qui va devenir une nation. La noblesse sera alors contrainte de troquer, selon l’expression de P. Contamine, ses pouvoirs contre des privilges.

Par sa rigueur, son approche globale, sa hauteur de vue, la varit des thmes exposs et l’ampleur de la priode embrasse, le manuel de Jean-Franois Lemarignier reste toujours aussi utile, malgr le vieillissement de certains passages sur les villes ou la socit. Il peut ainsi servir d’introduction aux autres ouvrages de la collection "U" consacrs au Moyen ge, Pouvoirs et Institutions de la France mdivale, l’conomie mdivale et la Socit mdivale. Il donne enfin l’occasion de remonter aux pres de l’histoire mdivale contemporaine, comme Pirenne, Ganshof, Lot, Petit-Dutaillis, Duby, abondamment cits, dont les thses, alors novatrices, furent l’origine de toutes les dcouvertes rcentes.

Amable Sablon du Corail
( Mis en ligne le 10/08/2000 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)