L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

La France au XVIIe siècle - Puissance de l’État, contrôle de la société
de Lucien Bély
PUF 2009 /  30 €- 196.5  ffr. / 846 pages
ISBN : 978-2-13-055827-9
FORMAT : 15cm x 21,5cm

L'auteur du compte rendu : Matthieu Lahaye, agrg dhistoire, poursuit une thse consacre au fils de Louis XIV, le Grand Dauphin, lUniversit Paris VIII.

Les défis de l’Etat moderne

La production des manuels est une spcificit du march de ldition en France. On ne les compte plus! Les universitaires rpondent avec gourmandise aux sollicitations toujours plus nombreuses des diteurs pour venir alimenter des collections destines au secondaire, aux premiers cycles universitaires ou aux concours de lagrgation et du CAPES. Nous mesurons leur utilit quand il sagit dembrasser rapidement des phnomnes historiques complexes, mais aussi leur limite pour ce quils peuvent avoir de desschant, dpourvus le plus souvent dun auteur qui se distingue par son style, une vision propre et des ides nouvelles.

Certains de ces ouvrages ont dj fait mentir ce premier jugement. Pour l'histoire moderne, il faut citer ple-mle le trs classique livre dAlexandre de Saint-Lger et Philippe Sagnac, La Prpondrance franaise (1935) ou encore celui dHubert Mthivier, LAncien Rgime (1961) ainsi que plus rcemment, le manuel dArlette Jouanna, La France du XVIe sicle: 1483-1598 (1996) et ceux de Jol Cornette, Absolutisme et Lumires 1652-1783 (1983) et LAffirmation de lEtat absolu 1515-1652 (2000). Notons aussi la grande qualit de manuels plus spcialiss comme celui de Bernard Barbiche, Les Institutions de la monarchie franaise lpoque moderne XVII-XVIIIe sicles (1999) et celui de Lucien Bly, Les Relations internationales en Europe XVI-XVIIIe sicles (1993).

Ce dernier, professeur luniversit Paris IV et minent spcialiste de la diplomatie lpoque moderne, rcidive en faisant paratre un manuel de plus de huit-cents pages consacr exclusivement au XVIIe sicle. Il entend mieux faire comprendre le fonctionnement de ltat ainsi que sa formidable croissance au cours du Grand Sicle. Les dfis de la guerre de Trente ans (1635-1648) dabord et de la suprmatie militaire de la France aprs le trait des Pyrnes en 1659 ensuite expliquent le perfectionnement de la machine administrative. A la fin du rgne de Louis XIV, seules une rationalisation des procdures et une amlioration du prlvement fiscal pouvaient permettre dentretenir des armes dau moins trois-cent-mille hommes sur quatre thtres doprations diffrents: les Flandres, lAllemagne, lItalie et lEspagne.

Avec une grande originalit et force rudition, lauteur varie sans cesse les chelles danalyse pour montrer combien il serait illusoire de comprendre les choix politiques sans les situer dans leur contexte international, local, mais aussi culturel et social. Pour ce faire, Lucien Bly mobilise la quasi-totalit de la bibliographie rcente consacre la France et lEurope du XVIIe sicle. Elle est explique, mise en perspective et articule lgamment la dmonstration sans surcharges inutiles, ni subtilits universitaires qui pourraient gner la lecture.

On regrettera une bibliographie thmatique pas toujours pratique manier. Lexcellent livre de Thierry Sarmant, Les Demeures du soleil, est beaucoup plus quun livre consacr larchitecture sous Louis XIV. Il explique en profondeur le fonctionnement administratif du service des btiments du roi, donnant ainsi un aperu du travail des bureaux et des claircissements sur la prise de dcision au plus haut sommet de ltat. Bien trangement aussi est absent le travail de Mathieu Stoll consacr Claude Le Peletier, contrleur gnral des Finances de Louis XIV, 1683-1691, qui, il est vrai, est encore indit, mais aurait pu donner de bons dveloppements sur les relations entre Louis XIV et ses ministres.

Avec ce livre qui reste assez classique dans sa forme comme dans son fond, Lucien Bly nous permet de faire le point sur nos connaissances du XVIIe sicle. Cependant lauteur attend la fin du livre pour discuter la notion dabsolutisme vacue un peu trop rapidement par une pirouette: En effet, cette notion, que les historiens ont invente, nous a paru dlicate utiliser, car elle risque de dformer notre vision du pass. Peut-tre aussi pouvait-on attendre dun professeur dUniversit aussi clbre et clbr un essai plus personnel, qui puisse exprimer sa vision de lpoque moderne et aider les historiens mieux comprendre une priode charnire pour la construction de notre tat.

Matthieu Lahaye
( Mis en ligne le 09/06/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)