L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

Ma Vie
de Vittorio Alfieri
Mercure de France - Le Temps retrouvé 2012 /  23,50 €- 153.93  ffr. / 416 pages
ISBN : 978-2715232969
FORMAT : 14,0 cm × 20,7 cm

dition prsente et annote par Mlanie Traversier

Antoine de Latour (Traduction)


Destin d'un homme de qualité

Vittorio Alfieri (1749-1803) est un crivain italien, auteur d'une dizaine de tragdies assez clbres : Polynice, Antigone, Agamemnon, Marie Stuart. Il est connu galement pour le livre qui nous occupe ici, Ma Vie (1803), son autobiographie qu'il rdigea la manire des Confessions de Rousseau et dont il semble reprendre l'adage : Plaire, Instruire, Eduquer. En effet, cette uvre de mmorialiste a pour intrt majeur d'tre sincre, introspective et historique.

C'tait l'poque bnigne o l'on suivait une instruction chez un prcepteur, une ducation en famille, une initiation durant des voyages et une formation auprs des femmes ! Telle est la jeunesse de Vittorio Alferi, esprit libre et fin, qui, au moyen d'une famille aise, put dcouvrir l'Europe 20 ans. Pass le rcit de son enfance (trouble par une fragilit physique qu'il conservera l'ge adulte), la jeunesse de l'crivain oscille entre cole militaire, visite des capitales (il est prsent Louis XVI en 1768), quitation (il cultivera une passion pour les chevaux, les entrainant dans de vritables escapades), lectures des classiques, et rencontre de femmes (un lment essentiel la formation sensible et intellectuelle). Si le jeune premier (g d'une quarantaine d'annes au moment de la rdaction de sa confession qu'il acheva peu de temps avant sa mort) est un ignare qui s'assume ( part Montaigne et Plutarque, il est insensible la littrature et la peinture contemporaines) en dconstruisant le mythe de l'esthte, c'est l'amour pour une femme qui le destinera l'criture, notamment celle de tragdies. Et qui fera de lui l'un des crivains italiens les plus importants de son sicle. Beau spcimen de parcours fiable puisque cette femme vivra avec lui durant plus de vingt-cinq ans.

Ces mmoires, fidles au genre, tracent le portrait quelque peu classique d'une ducation europenne au XVIIIe sicle. Alfieri revient sur son travail d'crivain (14 tragdies, 2 essais politiques), ses lectures et son travail de traducteur, ses liaisons fminines peu reposantes et ses multiples voyages en Europe : Florence, Naples, Paris, La Haye. Le pote est toujours en mouvement, et traverse les crises historiques tout en grant ses propres crises morales. Qui auront raison de sa sant puisqu'il s'teint l'ge de 54 ans, us par le travail, les voyages et une sorte de retrait du monde des vivants.

Alfieri est redcouvrir dans cette rdition de ces mmoires. Le style souple et lgant accompagne une vie exigeante mais comme souvent dans ce genre littraire, le sens du dtail, s'il importe normment son auteur, peut lasser un lecteur quelque peu lointain parfois de ce sicle des Lumires. Ces confessions ont le mrite d'tre sincres, prcises et brossent le portrait d'une poque. La vie d'Alfieri est un exemple srieux de rpublicanisme et d'indpendance artistique.

Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 27/11/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)