L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

La Présence des Bourbons en Europe - XVIe-XXIe siècle
de Lucien Bély et collectif
PUF 2003 /  33 €- 216.15  ffr. / 388 pages
ISBN : 2-13-053746-4
FORMAT : 15x22 cm

L’héritage d’une dynastie

La somme sur les Bourbons qui est aujourdhui publie sous la direction de Lucien Bly se distingue avant tout par la dimension extra-franaise qui est donne ltude de cette dynastie. Mme si la chose est loin dtre nouvelle, nous avons l les dernires mises au point concernant la prsence des Bourbons en Europe. Celles-ci sont rdiges par des spcialistes de diffrentes nationalits (franaise et espagnole pour la plupart). Elles placent cet ouvrage dans la perspective dune histoire europenne laquelle les Bourbons ont largement particip (on peut souligner que lavant-propos est sign du directeur des archives et de la documentation des affaires trangres, Yvon Ro dAlbert).

Il sagit de communications donnes loccasion dune table ronde sur les Bourbons en Europe, tenue le 1er dcembre 2000 lInstitut Cervants et lEcole normale suprieure. Signalons que la publication sest effectue sous la direction de Lucien Bly, spcialiste des relations internationales lpoque moderne, et avec la collaboration de Jean-Paul Le Flem, Benot Pellistrandi, Isabelle Rochefort et Georges-Henri Soutou, qui ont organis la table ronde.

Louvrage suit un plan chronologique en trois parties, en voquant dabord lascension des Bourbons jusqu la guerre de Succession dEspagne. La longue lutte entre les maisons de Bourbon et de Habsbourg est bien sr passe au crible, depuis le grand dessein dHenri IV jusqu la question de la Succession dEspagne qui permet dtudier tout le XVIIe sicle. Puis diffrents articles tudient dans une seconde partie les royaumes de France et dEspagne travers le prisme dune dynastie commune au XVIIIe sicle. Car les relations entre la branche qui occupe le trne Paris et celle qui loccupe Madrid ne vont plus de soi aprs la mort de Louis XIV. Sont particulirement mis en avant la figure de Philippe V (entre lgende noire et rtablissement des faits), ainsi que les Pactes de Famille. Enfin, la dernire grande partie se penche sur lpreuve de lexil et les vicissitudes du XIXe sicle (changements de rgime en France et guerres carlistes en Espagne) et du sicle suivant : jusqu ltude de la figure de Juan Carlos et de son rle dans la transition vers la dmocratie en Espagne.

Parmi ces contributions, retenons l'article introductif de Lucien Bly, De la socit des princes lUnion europenne. L'auteur revient sur lorigine de la Maison de Bourbon, dont la lgitimit tient, toute entire, lanctre commun, Saint Louis. Il se penche aussi sur le souvenir de la trahison du conntable de Bourbon (sur qui Denis Crouzet sest pench rcemment), puis sur les circonstances de larrive au pouvoir dHenri IV, dont la mort ancre la dynastie sur le trne. Le dveloppement de la politique de grandeur sous les successeurs de celui-ci saccompagne de la mise en place dun vritable rseau de relations entre souverains, qui sappuie sur les stratgies matrimoniales. La civilit princire qui en dcoule permettrait alors dviter quun conflit prenne des proportions dmesures et la diplomatie dcoulerait alors de la politesse entre princes. Mais la question des stratgies matrimoniales permet daborder celle des successions, et de la plus importante, celle dEspagne, qui agite lEurope pendant une grande partie du XVIIe sicle. Cest cependant loccasion du rglement de la guerre de Succession dEspagne que lide dun quilibre europen simpose sur la scne diplomatique.

Dans son article sur Les projets dalliance catholique au XVIe sicle, Alain Tallon montre que les alliances matrimoniales entre les Maisons de France et dEspagne ne commencent pas avec les Bourbons et le double mariage de 1615. Ds le rgne de Franois Ier, la question est lordre du jour, et elle connat une premire ralisation en 1559 avec le mariage de Philippe II et Elisabeth de Valois, fille dHenri II et de Catherine de Mdicis. Lalliance entre les deux monarchies catholiques peut aussi se nouer contre un ennemi commun, lAngleterre : cest le cas en 1538, et cest une tentation rcurrente, mme si elle ne se concrtisera jamais. Quant Henri IV, il parvient se rallier des nobles catholiques, ce qui lui permet de jouer un rle national jusqu sa conversion. Et la paix de Vervins, qui met fin laffrontement avec lEspagne, rend possible les mariages de 1615.

Lon ne peut reprocher cette tude que lhtrognit des contributions, mais cest galement cette diversit qui fait la richesse de louvrage. Lrudition des auteurs y est manifeste, que le sujet soit trs pointu (citons Les traits dUtrecht daprs les archives du ministre des Affaires trangres par Isabelle Rochefort et Jean-Yves Kind) ou quil traite une question plus immdiatement abordable comme Henri IV et lEurope par Bernard Barbiche ou La personnalit de Philippe V par Jean-Franois Labourdette.

Lensemble forme une synthse sur les Bourbons, qui est aussi un ouvrage drudition, maniable, de lecture agrable et la consultation aise. Les contributions sont autant de coups de projecteur sur des questions la fois prcises et essentielles la comprhension de la question.

Marie Cattelain
( Mis en ligne le 28/11/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)